dimanche 12 février 2012

Dengeki Daisy , tome 1

Il fait froid alors le soir une boisson chaude et de bons bouquins c'est ce qu'il y a de mieux, n'est-ce pas ? Surtout quand le jour même vous avez reçu un (des) livre(s) que vous êtes sûre d'adorer. 
Aujourd'hui, dans ma boîte aux lettres m'attendaient quatre mangas alors ce soir...chroniques ! 
Dengeki Daisy, tome 1
 Motomi Kyousuke 
Editions Kazé
J'ai lu le Tome 1 la semaine dernière et... je suis tombée sous le charme totalement ! Comment est-ce possible que je n'avais pas encore entendu parler de cette série ????!!! Je fréquente tout de même des tas de blogs, de sites en rapport avec ma passion pour la culture asia et je n'ai lu qu'une fois il y a 10 jours un commentaire élogieux sur Dengeki Daisy, commentaire qui est à l'origine de mon premier achat. Et là, j'ai bien fait, c'est très très bon ! 
Déjà petite surprise, un shojo écrit par un homme c'est plutot rare, si le nom est bien masculin, il s'agit simplement d'une femme qui a pris un pseudonyme, Motomi Kyousuke fait fort !
Les dessins sont très beaux, l'histoire est émouvante, les personnages sont attachants (et tous principaux et secondaires !), tous les sentiments sont abordés de façon très justes, l'amitié, la jalousie, l'amour et enfin c'est drôlissime.
 Le bémol ??... non, il n'y en a pas !! 
" Quoi qu'il arrive, je te protégerai." 
Depuis la mort de son frère, l'unique parent qui lui restait, Teru vit seule, avec pour soutien moral, le téléphone portable que son frère lui a donné et sur lequel elle reçoit les mails d'un personnage mystérieux se faisant appeler "Daisy". Un jour, pour une raison idiote, elle se retrouve à travailler au service de Hurosaki, le gardien du lycée aux allures de voyou mais ce vaurien n'aurait-il pas quelque chose à cacher à Teru ? "
C'est tout de même du shojo, ça se passe au lycée, bref nous sommes dans les codes traditionnels du genre mais pas dans ses travers
Que dire pour vous convaincre ? Ah si ! Je ne suis pas la seule à être accro... mon homme aussi ! Eh oui ! Il n'aime pas tous les shojos que je lui propose, souvent il ne finit pas les premiers tomes, mais là il a accroché autant que moi ! 
Comme je suis faible, j'ai commandé le 5ème volume... 

4 commentaires:

  1. Après avoir freiné des quatre fers, mes filles commencent à m'initier aux mangas! Elles en ont des centaines... Pour le moment, je n'ai lu que les deux premiers tomes de Miwa Ueda, Papillon, (un shojo plutôt psy) et les deux tomes de Nightschool de Svetlana Chmakova (un global manga fantastique)... Je suis donc une débutante en la matière! Elles me conseillent aussi cette série qu'elles ont découverte à la Japan expo à Bruxelles! Je pense donc que suite à ton commentaire plus qu'élogieux, je vais me laisser tenter!

    RépondreSupprimer
  2. Oh je ne connaissais pas du tout non plus tu m'as donné envie de tester je note :D

    RépondreSupprimer
  3. La mangaka est bien une femme, c'est juste qu'elle utilise un pseudonyme masculin ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Flûte ! A la limite, je suis déçue. -_-
      Je suis allée vérifier (j'aurais juré avoir vérifié l'année dernière lorsque j'avais découvert la série) et oui, je vois sur nautiljon que c'est bien une femme, qui aime juste prendre un nom masculin et se dessiner en tant qu'homme. Un mythe s'écroule. :D
      Merci "Anonyme"! :)

      Supprimer