samedi 31 mars 2012

Delirium. Livre 1

Delirium. Livre 1 
 Lauren Olivier
 Hachette éditions. 
Collection Black Moon. 
 delirium
"Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »"
Je n'ai lu que très peu de science-fiction, lorsque j'étais gosse j'avais adoré Le meilleur des mondes d'Huxley et 1984 d'Orwell et en octobre dernier j'avais énormément aimé Le passeur de Lowry. Les romans dystopiques ayant la côte actuellement, les chroniques fleurissant sur les blogs, petit à petit à mon tour j'ai eu envie de tenter la lecture de ce genre littéraire. 
 J'ai énormément aimé ce premier Tome de Delirium. Le seul souci, c'est que j'ai lu tout le livre à reculons, trop peur du drame que je sentais arriver. 
 L'auteur a su rendre ses personnages très attachants, ils sont fortement décrits, leurs caractères très réalistes, caractères qui évoluent tout au long du récit de façon très juste. Lena l'héroïne, même si elle a failli finir par m'agacer mais fort heureusement l'auteur sait doser les chosesHana sa meilleure amie, personnage expansif très agréable, qui semble incroyablement sûre d'elle mais qui laisse apparaître une autre réalité à la fin, Alex l'amoureux charmant et la petit Grace, petite fille adorable et touchante
 Petit hic : Malgré l'action qui doit se dérouler en 3 mois, j'avais l'impression que le temps ne passait pas assez vite, il y a une certaine lenteur et ce serait peut être mon seul reproche, j'aurais trouvé plus juste que le tout se déroule sur 6 mois. Un détail peut être mais qui me chiffonnait à la lecture, me rendant le récit un peu moins crédible.
 Mais sinon on y croit, on est plongé dans ce monde et dans ces vies.  
 L'auteur a un scénario en béton, tout se tient. Et chose rare, j'ai même été surprise par un rebondissement que je n'avais pas vu venir !
 L'auteur finit le livre sur un coup d'éclat assez terrible pour le lecteur, une fin frustrante et tellement émouvante qu'on n'a qu'une envie : sauter sur le tome 2 ! 
 Un petit coup de coeur dont il me tarde de découvrir la suite. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire