vendredi 13 avril 2012

Artemis Fowl Tome 6

Artemis Fowl 
 Eoin Colfer
 Editions Gallimard
Collection Folio Junior
artemis
 " Nom : Fowl. Prénom : Artémis : Artemis. Signes particuliers : une intelligence redoutable et redoutée, spécialiste en entreprises délictueuses. Trolls, gobelins, fées maléfiques... Artemis croit avoir déjà affronté les plus grands dangers. Mais sa mère tombe gravement malade. Pour trouver l'antidote qui lu sauvera, il lui fout remonter le temps... Dans ce voyage d'un péril extrême, Artemis rencontre son pire ennemi. Et son pire ennemi, c'est lui ! "
 Vous connaissez Artemis Fowl ? 
Dans le premier tome, on découvrait ce jeune garçon âgé alors de 12 ans, héritier à la tête d'une entreprise familiale douteuse (des malfrats), doté d'une intelligence hors norme, d'un esprit cynique et d'une terrible volonté. En clair, une sacré tête à claques. =D  Artemis découvrait que les elfes, les nains, les centaures et autres créatures magiques existent bel et bien et dans le 1er Tome il cherchait à s'emparer de l'or des fées. 
Au fil des tomes, Artémis si orgueilleux et antipathique, a évolué, il a grandi, il découvre l'amitié, mais toutefois fait toujours passer ses intérêts avant ceux des autres.
 Les 3 premiers tomes sont géniaux, le 4 et le 5 m'avaient moyennement plu, j'étais donc contente de retrouver les personnages du livre mais pas impatiente non plus. (d'ailleurs, le livre est sorti en poche il y a 2 ans, et je viens seulement de me l'acheter.)
 Ce Tome 6 est un bon tome, comme je le disais j'étais heureuse de retrouver les personnages, Artemis, Butler son garde du corps, Holly l'intrépide fée, Mulch le nain qui proute et qui pète (comme la pomme d'escampette^^) et Foaly le centaure à l'humour caustique. 
 Jusqu'au 3/4 du livre, je le trouvais même excellent, sauf que la fin se gâte un peu. 
Ça part tellement dans tous les sens, que je ne comprenais plus rien, j'avais l'impression que l'auteur en expliquant les choses cherchait seulement à me faire passer la pilule et à m'embrouiller, j'ai donc dû user de l'article 2 des droits du lecteur de Pennac, le droit de sauter des pages (ou du moins de survoler) parce qu'à force de m'embrouiller... je m'ennuyais. Mais bon, ça ne concerne qu'une toute partie du livre.
 Il faut dire que depuis le Tome 4, je ne suis pas fan de la méchante de l'histoire, Opale, elle ne me fait ni chaud ni froid, alors je pense que ça joue beaucoup sur mon ressenti de ces derniers tomes.
 Point positif, les personnages d'Artemis, de sa mère et d'Holly ont bien évolués dans ce tome.
Par contre, j'ai regretté que les personnages de Butler et de Foaly soient si peu exploités dans ce tome, encore passe pour Butler, même si il manquait un petit quelque chose, mais d'habitude le personnage de Foaly est jouissif et là dans ce tome, il n'est pas du tout marquant. :/ 
Ah !! Et enfin un bisou !!!!! Youyou ! Bon, pas grand chose juste un petit baiser entre Holly et.... héhé et qui ? Artemis ou Butler ? (vous le serez en lisant mouarf :P)
En résumé, un très bon tome mais avec une fin moyenne car trop sans queue ni tête. 
Artemis Fowl est un roman jeunesse qui peut se lire à partir de 10 ans (pour les bons lecteurs), sinon à partir de 12 ans et fera passer un très agréable moment de lecture même aux adultes.
 Il me tarde désormais d'avoir les prochains tomes entre les mains ! 

1 commentaire:

  1. Absolument d'accord sur le dernier paragraphe!
    Mais il est vrai que ce tome était affreusement tordu (trop, peut-être?). Le 7 n'est pas mal non plus, mais il lui manque un petit quelque chose, malheureusement!

    RépondreSupprimer