vendredi 15 juin 2012

Le Peuple des rennes


Le Peuple des rennes

Megan Lindholm

Le pré aux Clercs


"Dans un univers désolé ou le froid et la nuit règnent en maîtres, une femme hors du commun, Tillu la guérisseuse, se bat pour protéger son fils, l'inquiétant Kerleu. Fuyant le chaman Carp qui désire lui voler son fils pour en faire son apprenti, elle s'installe loin des hommes, à l'écart, bien décider à aider son jeune Kerleu à devenir un homme. Jusqu'au jour où elle aperçoit deux chasseurs dans le vallon. La chasse tourne mal, l'un deux est blessé. Comprenant vite que sans son aide, il risque de mourir, Tillu n'a d'autres choix que d'aller le sauver et de les héberger pour la nuit. Elle apprend qu'ils appartiennent à une tribu, installée non loin de là : le peuple des rennes. Megan Lindholm, avec son immense talent, nous fait vivre, jusqu'au dénouement final, les aventures d'une mère et de son fils dans un univers primitif et hostile dominé par les hommes."

Histoire à la 3ème personne, le point de vue est externe mais focalisée tout de même alternativement sur Tillu et sur Heckram et parfois sur Kerleu, ce qui permet d'avoir au lecteur une incursion dans la conscience des personnages

 Un livre qui fait beaucoup penser à la série de Jean Auel Les enfants de la Terre, toutefois l'histoire de Robin Hobb est beaucoup plus dramatique et réaliste. L'histoire se situe dans l'Amérique du Nord préhistorique et raconte l'histoire d'une femme et de son fils au sein d'une tribu de nomades et chasseurs.
La survie dans ce monde est rude, les peuples doivent constamment lutter pour vivre, pour se nourrir, pour se chauffer, pour ne pas être malade et que les enfants survivent.

 La magie est très présente dans le récit qui est jalonné par des descriptions de voyages des uns et des autres au pays des esprits.

Encore une fois, M. Lindholm crée de beaux personnages, riches en détailsforts de caractères, qu'ils soient bons ou mauvais, ils imprègnent l'histoire.

Tillu, jeune femme forte et fragile à la fois, elle est surtout déterminée à protéger son fils envers et contre tous et fait de son mieux malgré une vie si dure pour une femme seule. On découvre son terrible passé au fil de l'histoire.

Heckram est un très beau personnagedécidément les personnages principaux homme de M. L sont encore plus beaux que ses féminins. Heckram est fort et doux à la fois, on apprendra au cours de l'histoire pourquoi il s'attache tant au fils de Tillu.

Kerleu, fils de Tillu, il a 10 ans et est handicapé. Jeune autiste, il vit souvent dans un monde de réverie et d'ailleurs deviendra l'apprenti du chaman.

Carp, chaman du 1er clan dans lequel on découvre Tillu ; Vieil homme arrogant, désagréable et imbu de sa personne. Totalement vicieux, il ne souhaite que son propre bien, veut s'accaparer Kerleu et faire de Tillu sa compagne.

D'autres personnages sont fortement décrits et importants pour le récit, un florilège de personnages secondaires toutefois importants.

La relation entre l'héroïne et son fils est poignante, M L arrive très bien à décrire toute l'ambiguë que peut ressentir une mère face à un enfant porteur de handicap. Tillu se cherche en tant que mère, voudrait être la meilleure des mères mais en même temps, cet enfant si différent est si difficile à élever.

Les personnages vont évoluer et d'autres vont mourir.

Kerleu  va beaucoup évoluer au cours du livre, ce sera lent, avec des avancées puis des reculs mais à la fin il sera transformé.

Tillu va devoir apprendre à faire confiance, son cheminiment pour s'ouvrir à l'amour sera laborieux. (mais par là même réaliste)

L'histoire est parfois un peu lente mais elle est totalement prenante. Le roman écrit avant l'Assassin Royal m'a permis de retrouver la plume remarquable  des aventures de Fitz puis des Aventuriers de la mer, que je n'avais pas retrouvé dans Le Soldat Chamane.

Une très belle édition pour cette intégrale qui regroupe les 2 livres de l'histoire. Une belle jaquette qui est à exactement identique à la couverture qui se trouve au dessous. 


Un grand merci à Livraddict et aux édions Le pré aux Clercs pour ce partenariat. 

3 commentaires: