vendredi 8 juin 2012

Un été en roulotte

Un été en roulotte
Gilles Fresse
Rageot romans

"Où allons-nous passer nos vacances ? Dans le confortable mobile home d'un camping quatre étoiles doté d'une grande piscine et d'une boîte de nuit ? Non, nous allons traverser les Vosges dans une roulotte tirée par un vieux tracteur... Clara ma soeur aînée et moi, nous redoutons le pire !"

Une lecture qui fleure bon les vacances !

Jules a 10 ans, cette année il va pouvoir participer pour la première fois au jeu familial (et unique) de la Poulette Russe, à ce jeu qui gagne la partie peut choisir la destination de leur vacances.
 Chaque année c'est le père, architecte un poil loufoque qui gagne, ils ont donc traversé les Pyrénées à dos d'âne, traversé la Manche à voilier et traversé le parc des Volcans d'Auvergne à pied, alors cette année les enfants ne veulent pas lui laisser la victoire !
 Ils rêvent chacun à des vacances plus à leur goûts. 
Mais finalement le père va encore se trouver à pouvoir choisir et c'est parti pour l'aventure... 

Le narrateur est Jules, un jeune garçon attachant. Il vit avec ses parents, un papa original, une maman qui prône la nourriture saine, une grande soeur de 14 ans enquiquinante et une petite soeur de 7 mois. 

Les enfants se reconnaîtront à travers le personnage de Jules qui trouve "pas juste" certaines contraintes parentales (note pour les parents, l'enfant s'y plie toute de même de bonne volonté, pas de risque de rébellion à la suite de la lecture, au contraire ! =D ) 

Le roman aborde le sujet de la rivalité dans la fratrie mais de façon très légère, Jules et Clara ne s'entendent pas très bien sauf en cas de coup dur. 

Un récit plein de bons sentiments, la famille va à la rencontre et trouve de l'aide auprès de gens chaleureux et hospitaliers.  

Un texte avec beaucoup d'humour également. 
Les parents de Jules sont drôles, entre le père qui râte tout ce qu'il entreprend et la mère obsédée par la diététique. 
Au gré des rencontres, le récit est parsemé de personnages truculents. 

 Tout au long de l'aventure on retrouve le personnage de Gabriel, un handicapé mental évadé d'un centre pour adultes. 
L'auteur nous offre un très beau personnage. Sa rencontre progressive avec l'enfant est bien menée. D'abord, Jules a peur puis il est curieux et enfin il est entré en empathie avec l'homme et s'attriste pour lui et s'y attache. 
Tout n'est pas crédible mais c'est idéal pour les + de 8/9 ans et cela va dans le sens de l'admiration de l'homme handicapé mental ce qui est à noter. 
Le récit apporte aussi sa dose de petits frissons, c'est d'ailleurs un moment très bien décrit. 

Un épilogue très chouette et qui va de soi clot ce très joli roman jeunesse. 

L'édition est de qualité, une couverture épaisse et semi-rigide avec des rabats intérieurs, j'adore la couverture et on retrouve parsemé au fil du texte quelques illustrations de Yann Hamonic. 


3 commentaires:

  1. Ca pourrait plaire à mon deuz !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas, ça a l'air sympa avant ou pendant l'été.

    RépondreSupprimer
  3. oh je note, ca semble chouette comme lecture!

    RépondreSupprimer