mercredi 12 septembre 2012

Arsène

Arsène
Juliette Arnaud
Editions Flammarion
 L'histoire, qui s'écrit sur une période d'un an, commence alors que le narrateur, Georges, vient de faire sa rentrée en sixième et à qui les parents offre un beau cadeau, des jumelles, à cette occasion. 
Alors qu'il essaie d'observer les pigeons par la fenêtre de sa chambre, son regard est attiré par le bruit que fait une nouvelle locataire, une jeune femme d'une vingtaine d'année, en face de chez lui. Elle écoute de la musique à fond, elle chante très fort et elle jure aussi. Elle lui plaît beaucoup, alors désormais le gamin prendra l'habitude de l'épier et va essayer de se rapprocher d'elle. 
Georges est un personnage atypique, très petit, premier de la classe, myope, c'est un gamin très attachant, décalé et solitaire. Il s'intéresse plus aux adultes qu'aux enfants, mise à part Lita, sa voisine, fille de la concierge, qui a le même âge que lui, et est sa meilleure amie. "Salement asthmatique", elle n'est pas scolarisée. Ce personnage est souvent très drôle, surtout de part sa passion pour la médecine (elle ne rate pas un épisode de Docteur House ni un du Journal de la Santé.) Malgré leurs différences, les deux enfants auront des relations typiques des jeunes de leur âge, conflits, jalousie et réconciliations parsèmeront leur année. 
Le récit principal est ponctué par des passages narrés par d'autres personnages, certains même assez éloignés de la trame principale. Ces paragraphes permettent d'avoir une autre vision de l'enfant qu'est Georges, ils créent des respirations dans le récit, et relèvent ainsi l'intérêt du texte, qui n'est jamais ennuyeux. On retrouve les pensées de la prof de français, du prof de sport ( vous voyez M. Mégot dans Le Petit Spirou ? c'est un peu ça.^^), et du libraire Ali. (d'ailleurs, quel personnage !) 
Et enfin, il y a Arsène, une croqueuse de vie complètement paumée, qui au fil du récit plongera dans la dépendance. La relation entre la jeune femme et Georges est bien vue, crédible.  Georges, enfant solitaire apprécie d'être avec elle car elle est l'inverse de lui. Lui, que personne ne remarque, est complètement fasciné par cette bombe impétueuse. Mais au départ, pour Arsène, il est juste "le môme", le gamin qui sort son chien. Mais cette relation va se transformer au fil du récit et Georges va réussir à l'attendrir et pour finir par compter beaucoup pour elle. 
Un excellent premier roman, drôle et émouvant, un récit parfois rayonnant, parfois sombre, qui décrit avec pudeur des personnages profondément humains, souvent en décalage avec la société. A lire à partir de 12 ans.

3 commentaires:

  1. 3è fois que j'entends parler de ce roman ... encore + envie ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu ce que je lis de tes chroniques, je pense que tu aimerais beaucoup. :)

      Supprimer
  2. Vivement que je le commence! L'auteur me l'a dédicacé en plus :D

    Pauline
    Entre Les Pages : http://areader.over-blog.com/

    RépondreSupprimer