dimanche 23 septembre 2012

Dictatorial Grimoire

Dictatorial Grimoire
Kanô Ayumi
Editions Doki Doki
 
"Otogi Grimm, le descendant des frères Grimm, les auteurs des célèbres recueils de contes, découvre un mystérieux ouvrage dans le manoir familial dans lequel il vient d’emménager. Il ne se doute pas qu’en l’ouvrant, les personnages célèbres du recueil de contes vont alors surgir sous forme de magnifiques entités démoniaques. Cendrillon, Blanche-neige, le Petit Chaperon rouge... ils ne sont pas tout à fait comme vous les imaginiez !"

J'ai un avis très mitigé sur ce manga. D'un côté il se lit très bien, c'est une lecture plaisante, j'ai réussi à me plonger dedans car nous sommes immédiatement dans le coeur de l'histoire. Mais justement tout va vite et même trop vite, alors certes la série étant en seulement 3 tomes, l'auteur rentre donc dans l'action dès les premières pages. Le problème c'est que c'est parfois déroutant. Pour prendre un exemple, Otogi Grimm le héros commence par refuser ce dangereux héritage et en seulement deux pages il accepte et arrive à prendre le contrôle de son serviteur et du recueil magique.

Ce manga revisite donc les contes, on retrouve les grandes figures des récits imaginaires écrits par les frères Grimm réinterprétés à la lumière d'un élément de taille, les personnages des contes existent vraiment. A l'origine ce sont des démons appelés les "märchen", ce sont eux qui ont racontés les fables aux deux écrivains qui les ont ensuite modifiées et adaptées. 
Tout au long du manga, le jeune garçon va se retrouver confronter aux démons, qui veulent le tuer. Il ne semble n'avoir comme allié que Cendrillon et encore celui-ci précise t-il qu'il n'agit pas de son plein gré. 
On retrouvera également Blanche Neige, le Chaperon rouge et d'autres mais je vous laisse la surprise.  


 Dessinés de façon assez androgynes, pour Cendrillon c'est particulièrement frappant, les héros des contes sont, dans ce premier tome, de sexe masculin. L'auteur, d'ailleurs, met le trouble sur les relations entre Grimm et son serviteur, les amatrices de Yaoi (manga mettant en scène des relations homme/homme) apprécieront. Pour ma part, Grimm étant un lycéen, j'avoue que cette relation ambiguë entre un adulte et un jeune garçon ne me plaît pas, (il y a la même dans le manga Black Butler), et j'ai du mal à lire des mangas qui mettent en scène des jeux de séduction de cette teneur.


Outre Grimm, une protagoniste m'a beaucoup plu, Hiyori, qui devient au fil du livre amie avec Grimm. C'est la bouffée d'air pur du manga, simple, naïve, mignonne, gentille, c'est grâce à elle que l'auteur amène de la légèreté dans son manga. (le seul hic, l'auteur a jugé utile de la pourvoir de seins disproportionnés, oui je sais c'est un shônen et il faut plaire au lectorat de jeunes garçons adolescents (bourrés d'hormones) mais je trouve cela dommage tout de même.) 

Après des aventures sur un rythme soutenu, le manga finit sur un gros rebondissement et se clôt ainsi par un intense suspense pour le lecteur. J'ai adoré la toute dernière planche de l'histoire, rien que pour ça je ne regrette pas d'avoir attaqué la série et je me procurerais le second volume qui sort en novembre. 


_________________________________________________________________________________
 Vous aimerez peut-être :

  
        Immortal Rain           Iris Zero                   Monochrome Animals

2 commentaires:

  1. Hola ! Désolée, je te réponds une semaine après à propos du commentaire que tu as laissé sur mon TTT, en fait Alice c'est plus parce que j'étais super déçue du livre, je m'attendais à mieux et à un personnage plus... intelligent ? En tous cas elle m'a énervé... :-/ Mais ce n'est que mon avis ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien, pas de soucis. lol C'était plus sous forme de boutade. ;) J'adore le personnage d'Alice ou pour être exacte l'idée que je m'en fais. ;) Car il est possible que si je relisais aujourd'hui le roman, je serais fort déçue également par le personnage de Lewis Carroll. :-)

      Supprimer