lundi 26 novembre 2012

Never Sky

Never Sky
Veronica Rossi
Editions Nathan
"Depuis que le ciel s'est chargé d'éther les Hommes vivent sous des capsules ou survivent 
dans la nature dévastée !
Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe
 ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime 
qu'elle n'a pas commis,
 Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'Éther.
Sa seul chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux 
cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu'il lui inspire, Aria n'a d'autre choix 
que de lui proposer un marché... qui va bouleverser leur vie à jamais."

Une nouvelle dystopie, un résumé qui m'intrigue, bref j'avais très envie de le lire. Je l'ai reçu un samedi et dès le premier soir, je me suis jetée dessus et j'ai passé une excellente soirée en sa compagnie. L'histoire est tellement prenante, que je n'ai pas pu m'empêcher de le lire d'une traite.  
Au commencement du récit, les choses sont pourtant mal parties et j'ai dû m'accrocher. En effet, Veronica Rossi nous plonge directement dans son monde et même au coeur de l'action. L'héroïne Aria se trouve dans une situation extrêmement périlleuse. Ce manque d'information et cette plongée immédiate dans cet univers imaginaire et atypique, donne l'impression d'une construction narrative brouillonne. Mais très vite on est happé par l'intrigue et par le danger qui menace la jeune fille.
L'auteur a choisit d'alterner les passages centrés sur Aria à ceux focalisés sur Peregrine, le second personnage important du livre, cela donne un roman à deux voix (tout en ayant une utilisation de la 3ème personne.) A travers les deux jeunes gens, l'auteur nous décrit le monde qu'elle a créé. Celui-ci s'oppose en deux parties différentes. Dans une, les humains vivent dans des capsules, comme sous cloche, et interagissent entre eux de façon artificiel grâce à des technologies avancées. Dans l'autre sphère, les humains sont dans le monde réel, sur Terre  où la vie et les êtres vivants ont évolué : la nature dicte sa dure loi aux hommes; certains individus ont développé des dons (c'est l'un des point fort du roman) et d'autres sont devenus pires que des bêtes.
L'auteur rend ses personnages très attachants, principaux ou secondaires elle offre une large palette de protagonistes marquants. 
Aria et Perry ont chacun un but à atteindre et on les suit dans un long et douloureux voyage. Pour les deux, le périple accompli se sera transformé en une quête initiatique, ils auront appris qui ils sont et ce qu'ils veulent être. 
Le style de l'auteur est fluide et son récit très bien mené. Elle mêle des éléments de monde post-apocalyptique, d'aventure et de romance. L'intrigue de fond est très mystérieuse et outre le suspense haletant, le lecteur a le droit à plusieurs rebondissements qui ménagent sa surprise. 
Une dystopie donc très réussie à découvrir dès 14 ans. 


J'ai eu la chance de gagner ce roman à un concours organisé par Mélo, je la remercie à nouveau et également merci aux éditions Nathan. 

5 commentaires:

  1. Je l'ai reçu dans la semaine, j'ai hâte de le lire! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Je te souhaite de te régaler autant que moi ! Bonne lecture ! Bizsss

      Supprimer
  2. Je l'ai acheté le WE dernier il est donc dans ma PAL maintenant =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas été déçue du tout par le livre, j'espère que tu prendras beaucoup de plaisir à la lecture également !

      Supprimer
  3. Super bien (ça a l'air de faire peur) t'es trop forte pour faire des chronique

    RépondreSupprimer