mardi 11 décembre 2012

La légende du Chat Porte-Bonheur

La légende du Chat Porte-Bonheur
Un récit traditionnel du Japon
Wendy Henrichs
Yoshiko Jaeggi
Editions Circonflexe
Tama, nous raconte son histoire. Chat errant pendant des années, il trouve refuge auprès d'un moine bouddhiste. Celui-ci est très pauvre et vit dans un temple qui tombe en ruine, mais accueille l'animal avec générosité. Les années passent, l'homme et le chat sont heureux de vivre ensemble. Jusqu'au jour, où Tama s'enfuit... 

Ce très bel album nous plonge dans une légende japonaise, celle de Tama, qui est à l'origine du Maneki Neko, petite statue traditionnelle représentant un chat levant la patte droite, en signe de bienvenue et sensée porter bonheur et fortune. 

L'album ravira les amateurs de culture asiatique et leur permettra d'en savoir plus. Saviez-vous qu'un bobtail est un race de chat japonaise ? Connaissiez-vous cette pratique de lever la main (et de bouger les doigts) pour inviter à venir (alors qu'en Occident, il s'agit d'un au revoir)  ? Aviez-vous pensé que la figurine du maneki Neko pouvait avoir une jolie histoire comme origine ?
Wendy Henrichs écrit un texte poétique au langage soutenu mais tout a fait abordable comme lecture aux enfants dès 4 ans. Le texte est d'ailleurs fluide, agréable et se lit très bien à haute voix. 
Le récit est très beau, il parle des plaisirs simples de la vie et il flotte une ambiance de calme et de douceur. L'auteur traite également de la générosité et du partage, comment cet homme seul essaie d'aider autrui malgré sa propre faim. 
C'est également une belle histoire sur l'amour porté par un homme à son animal et la fidélité de celui-ci. 

L'album a aussi un côté mystérieux et nous plonge dans l'atmosphère fantastique des croyances populaires japonaises. 


Les illustrations de Yoshiko Jaeggi se marient idéalement avec le texte et nous disent tout le charme et la délicatesse de la culture nippone. Que ce soient les décors enneigés, les paysages printaniers ou les ciels d'orage, les aquarelles de l'illustratrice sont magnifiques. Elles sont d'une extrême finesse de traits et d'une grande harmonie de couleurs. 

L'album finit par une page de "note de l'auteur" où elle revient sur la légende du Maneki Neko et ses origines. 

L'éditeur nous offre une très belle édition. Toute l'illustration de la couverture est passée au vernis sélectif. Sur la 4ème de couverture, on retrouve Tama (de dos) et le dessin est également au vernis sélectif. 


"Je t’appellerais Tama, le chat du Bonheur, en souvenir de mon enfance sur les rives du fleuve Tama, où j'observais le vol des martins pêcheurs à la chatoyante livrée bleue"

1 commentaire:

  1. Je l'ai lu celui-là j'ai beaucoup aimé :) Je l'ai trouvé à la fois interessant et enrichissant

    RépondreSupprimer