jeudi 13 décembre 2012

Le noir lui va si bien

Le noir lui va si bien
Kelly Keaton
Editions Fleuve Noir
Territoires

"Ari, 17 ans, a toujours pensé que quelque chose clochait chez elle : elle a les cheveux blancs depuis toujours. Lorsqu'elle découvre une lettre laissée par sa mère - décédée quand elle était petite, elle sait qu'il est temps de découvrir sa réelle identité : sa mère évoque une malédiction familiale et lui ordonne de fuir... Sa seule piste : la Nouvelle-Orléans, détruite après Katrina, désormais aux mains des 9 familles les plus riches et les plus puisssantes de la ville. Dont aucune n'est humaine..."

L'histoire commence alors  qu'Ari, 17 ans, recherche et découvre des informations sur sa mère biologique. Le récit, écrit du point de vue de la jeune fille, commence très fort alors qu'elle découvre que celle qui l'a mise au monde, était rentrée d'elle-même en hôpital psychiatrique et s'était suicidée la veille de son 21ème anniversaire. Un choc pour cette orpheline. L'héroïne apprend aussi que des parents sont venus réclamer le corps de sa mère et qu'elle est enterrée en Grèce. 

L'auteur nous présente un monde différent du notre. Suite à un violent ouragan, La nouvelle Orléans  et la moitié Sud de La Louisiane ont été détruites. Depuis, personne n'y est retourné, la nouvelle Orléans étant une limite au delà de laquelle aucun humain n'ose s'aventurer. 

Ce roman est particulier, l'ambiance est étrange et surtout il y a un mélange de créatures fantastiques, de mythologie et de magie. 

Très vite, on apprend qu'une malédiction, qui passe de mère en fille dans sa famille, menace la vie de l'adolescente. 

Quant à la recherche sur ses origines, à partir d'un certain passage, je me suis prise au jeu et j'ai commencé à chercher des réponses possibles. Tout le long du récit, on sait aussi que l'héroïne possède un pouvoir et l'auteur nous tient en haleine avec ce mystère. 
Autant le début est bon, autant brutalement le récit va trop vite et on ne comprend pas comment certaines personnes sont au courant pour Ari. 
Autre défaut du roman, il y a trop de coïncidences faciles. 

La relation développée entre les personnages principaux devient de plus en plus intéressante, surtout le fait qu'Ari ne se sente plus seule, l'auteur arrive à bien faire passer la douleur de la solitude qu'elle pouvait ressentir. Par contre, la romance se développe trop rapidement.
Quant aux autres personnages, il existe une bande d'adolescents et d'enfants qui vont être présents dans l'histoire et chacun est attachant. 

Le style de Kelly Keaton est très fluide et le livre se lit facilement, je l'ai lu en une petite soirée seulement.  

L'auteur a su me prendre au piège de la lecture, j'attends le second tome et je le lirais avec plaisir. 



2 commentaires: