lundi 28 janvier 2013

Le coeur en braille

Le coeur en braille
Pascal Ruter
Editions Didier Jeunesse
"Jusque là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique. Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père… Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre. 
Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose…"

A la sortie de ce livre, j'avais complètement craqué pour sa couverture, d'Anne Montel, et son magnifique titre. 
C'est un très beau roman. Une histoire d'amitié, entre un cancre et une surdouée, qui se révèle bien plus complexe que ça. Lui, c'est Victor, le narrateur. il a une gouaille particulière, à travers lui l'auteur utilise un langage imagé et très drôle"Elle portait une grosse bague, alors j'ai remarqué pour la flatter : "Tu as une superbe hémorroïde au doigt. C'est une vraie ?" Je n'ai pas tout de suite compris pourquoi elle me regardait comme un extraterrestre." Elle, c'est Marie-José, jeune fille de bonne famille, élève brillante et musicienne exceptionnelle. 
Tout bascule lorsque l'adolescent apprend que sa nouvelle amie est atteinte d'une maladie dégénérative qui est progressivement en train de la rendre aveugle. Une histoire forte et touchante commence alors. Elle sera la tête et lui les bras. Les deux jeunes gens deviennent vite de plus en plus proches et Victor se révèle être un soutien admirable pour son amie. 
Parce qu'ils veulent à tout prix réaliser le rêve de Marie-José, ils vont tous les deux s'accrocher et tout donner. 
Un roman à découvrir dès 10 ans

""Tu te souviens quand tu croyais que Nelson Mandela était l'avant-centre de l'A.J Auxerre ?" "Te moque pas." On a ri comme ça avec les souvenirs qu'on s'envoyait comme des bulles de savon."

2 commentaires:

  1. Je ne connais pas du tout et mon fiston n'a que 7 ans, mais j'ai bien envie de le lire pour moi ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir laissé un commentaire. :) C'est une belle histoire vraiment. Mon seul reproche serait qu'il aurait pu être plus court mais j'ai aimé les personnages, l'histoire et le style de l'auteur.

      Supprimer