mardi 15 janvier 2013

Oblivion

Le pouvoir des cinq, tome 5 : Oblivion
Anthony Horowitz
Editions Hachette

"Cinq adolescents ordinaires. Cinq pouvoirs extraordinaires. Une seule chance de sauver l'humanité. 
Dix ans se sont écoulés depuis que Matt, Scott, Pedro, Jamie et Scarlett ont été séparés, dispersés aux quatre coins du globe. Dix ans, qui pour eux, n'ont duré qu'une seconde. ils se réveillent dans un monde de cauchemar, un monde où tout a changé. Les anciens, incarnation du Mal, ont pris le contrôle. Isolés, les Cinq n'ont aucune chance de les vaincre. Quelque chose va pourtant réusnir les cinq adolescents. Une force irrésistible, qui les attire vers l'Antarctique, vers une terre de ténèbres et de glace où le maléfique Roi des Anciens prépare l'apocalypse. Une terre qui porte un nom : Olbivion."
  
Le début est terrible (dans le sens génial^^), hyper prenant, stressant, captivant. On s'attache de suite aux divers personnages. C'est dès le départ très convaincant et alors même que je n'ai pas lu les 4 premiers tomes, je n'ai aucun soucis pour rentrer dans l'histoire, ça semble être le début normal d'un roman, on a des éléments du passé qui nous sont donnés par l'auteur et donc on peut le lire indépendamment sans problème.  

La description du monde, qui se présente comme le notre mais après 10 ans de guerre mondiale (et avec des éléments fantastiques en plus), est dure tant la vie des gens est devenue misérable et les humains cruels. 

Il faut avoir le coeur bien accroché, c'est un univers sombre et poignant d'autant plus que l'on est en empathie avec chacun des personnages, même secondaires. Chaque protagoniste vit une histoire déchirante en parallèle des autres, ils sont en lutte pour leur survie constamment. 
Quant aux personnages "méchants", ils sont horribles, malsains et fous à lier. 

J'ai lu les 740 pages du roman en deux soirées, le style de l'auteur est très fluide, je ne me suis pas ennuyée une seconde. 
L'auteur nous offre une fin épique à la hauteur d'un Tolkien. A noter que le livre se termine par un épilogue et personnellement j'adore que les histoires finissent vraiment. 

A découvrir à partir de 14 ans. 

3 commentaires:

  1. Depuis le temps que je veux lire cette série qui a juste l'air d'être magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, c'est limite une claque en pleine tête ce roman ! Surtout que plus le temps passe et plus j'en garde un super souvenir (alors que certains bouquins, on est enthousiaste et après piouf ça retombe) J'espère que tu vas trouver le temps de les lire (enfin moi comme je disais dans le billet, je n'ai lu que celui-là et ça ne pose pas de problème) et que tu te régaleras autant que moi !

      Supprimer