samedi 26 janvier 2013

Oscar Pill

Ocar Pill, tome 1 : La révélation des médicus
Eli Anderson
Editions Albin Michel
"Je m'appelle Oscar Pill et je ne suis pas un garçon comme les autres. Je suis un Médicus : j'ai le pouvoir extraordinaire de voyager dans n'importe quel corps vivant. Comme mon père, qui fut autrefois un célèbre Médicus avant de disparaître. Aujourd'hui, l'humanité entière est à nouveau menacée : Skarsdale, le sombre Prince des Pathologus, s'est échappé de sa prison. Et moi, j'ai été choisi pour l'affronter. Il me faut braver tous les dangers et rapporter un Trophée d'un endroit où je ne suis jamais allé. Un univers mystérieux qui se trouve... dans le corps humain."

J'ai commencé Oscar Pill en étant enthousiaste, je n'en avais entendu dire que du bien, je m'attendais presque à un coup de coeur ou tout du moins à beaucoup aimer.
Alors, ça n'a pas été le cas, pas du tout même, étant donné que je n'ai pas réussi à finir le livre, une chose qui ne m'arrive quasiment jamais. Lorsqu'un roman ne me plaît pas, il peut m'arriver de sauter des passages mais j'ai l'habitude d'aller jusqu'au bout. Mais pour ce premier tome, je n'ai pas réussi, pour être précise, j'ai tenu bon jusqu'à la page 369 (il y en a 571 au total) mais là j'ai arrêté, je n'en pouvais plus. Alors je le reprendrais peut-être un jour... ou pas.
Parce que je me suis terriblement ennuyée. Tout ce qui se passe dans les corps est d'un ennui sans fin. C'est dommage car le reste me plaît assez, ça tient du roman pour ado classique. Les personnages de la famille Pill sont agréables et attachants, avec la mère vive, la soeur différente et Oscar bagarreur au grand coeur. Les premières scènes au collège, où il prend la défense d'un autre camarade, puis chez lui sont réussies.
Mais ça n'a pas suffit car le livre est essentiellement le récit des aventures du garçon dans les corps d'autres êtres vivants et là je trouvais les descriptions absolument invraisemblables. Je n'ai pas été transportée et je n'ai pas cru une seconde au monde fantastique décrit par l'auteur. Outre le style longuet, l'autre gros soucis c'est le "pompage" grossier sur Harry Potter. J'adore la série de J.K Rowling, j'ai relu les tomes un sacré nombre de fois, ce n'est pas cette série qui m'a fait aimer la lecture, car je lis beaucoup depuis que je suis pas plus haute que trois pommes, mais c'est la série qui m'a fait passer de lectures d'adultes aux lectures d'adolescents, c'est grâce à elle que j'ai découvert le monde merveilleux de la littérature jeunesse... Alors pas touche à Harry ! Et là, les similitudes sont foisons,  juste quelques exemples : - orphelin de père - Le père est magicien et la mère non magicienne (dans HP, la mère vient d'une famille de Moldus, ceux sans pouvoirs magiques) - Oscar reçoit une cape venant de son père - il va aller étudier dans une école pleine de mystère - l'école est protégée par un arbre - les objets de l'école peuvent se déplacer tout seuls - Oscar va se trouver deux meilleurs amis de son âge, un garçon et une fille - etc etc etc. 

Pour ma part, je ne vous conseille pas ce roman mais c'est une série à succès qui a plu à beaucoup donc pourquoi ne pas tenter de vous faire votre propre avis avec le premier tome ? 


Livre lu dans le cadre dans le cadre du challenge Livra'deux pour Pal'Addict 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire