lundi 25 février 2013

Hors Limites

Hors Limites
Katie McGarry
Editions Harlequin
Collection Darkiss
"Echo. Noah. Chacun a vécu un drame. Chacun y survit à sa façon. Echo s'efforce de revenir à la vie " normale " ; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au " système " et accumule les provocations. Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents. Pourtant, le hasard va les rapprocher. Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s'aimer. Des sentiments si purs qu'ils les réconcilieront avec les autres. Et surtout avec eux-mêmes."

Mon premier Harlequin ! Et oui, ayant pas mal de préjugés, je n'aurais pas tenté cette lecture si elle ne m'avait pas été conseillée par une copinaute dont je peux me fier aux goûts sûrs. 
Je le dis en préambule, je ne suis pas déçue, ce n'est peut-être pas un coup de coeur mais j'ai énormément aimé. Ce roman n'a pas à souffrir de la comparaison avec d'autres livres contemporains du même style, il est bien plus profond que tout ce que j'ai pu lire dans le genre. 
Alors certes, il y a beaucoup de romance, mais l'histoire de Katie McGarry est bien plus dense qu'un simple roman à l'eau de rose. Ici, nous sommes plongés dans la vie de deux adolescents malmenés par la vie. L'auteur aborde de nombreux sujets douloureux , le deuil, l'infidélité, la maladie mentale, la violence physique et les défaillances du système de placement familial.
Le récit est raconté du point de vue des deux personnages principaux. 
D'abord, Echo qui est une jeune fille qui en une année est passée du statut de reine du lycée à celui de fille à éviter. Pourquoi ? Parce qu'elle est revenue en cours en portant des gants en permanence et étant moralement transformée. De là les rumeurs ont couru et même nous en tant que lecteur, on pense à l'auto-mutilation, à l'anorexie, à tous ces troubles du comportement dont peuvent souffrir les adolescentes en particulier. Petit à petit, on va découvrir que c'est bien plus compliqué et plus terrible  que cela. Le récit d'Echo est une lutte pour retrouver ses souvenirs et l'auteur a su rendre la jeune fille poignante. Ensuite, Noah. Un garçon sombre, qui fume (de l'herbe) beaucoup et envoie promener tout le monde. Le récit du jeune homme est comme pour celui d'Echo le cheminement d'une descente aux enfers. Car Noah n'a pas toujours été ce garçon paumé. Il y a quelques années, c'était un jeune homme issu d'une bonne famille, aimé et aimant, jusqu'à ce qu'un drame se produise. Depuis, il a été séparé de ses jeunes frères et baladé de famille d'accueil en famille d'accueil en ayant la malchance de tomber sur les pires individus. Noah essaie de garder la tête hors de l'eau et y arrive à peine. Son récit sera celui d'une lutte pour retrouver plus de droits pour voir ses frères. 
L'auteur sait y faire pour nous rendre ses personnages attachants et ils sont tout à fait convaincants. Elle crée des relations très fortes entre les personnages principaux et leurs entourages. Les scènes et les évènements familiaux entre Echo et ses parents sont marquants, tout comme les moments où Noah voit ses frères. 
Le style de l'auteur est très prenant et fluide, il est dur de lâcher le livre avant d'arriver à la fin. J'ai également trouvé que le roman était bien écrit. Il y a certes l'utilisation du langage familier lorsque Noah s'exprime mais c'est normal, l'auteur n'allait pas faire parler différemment son personnage masculin marqué par les épreuves. C'est par sa grossièreté,  son langage fleuri, qu'elle nous le rend réel. 
J'ai adoré les personnages et les intrigues les concernant. La seconde moitié est parfois un peu trop sucrée en ce qui concerne la romance (car pour le reste on reste avec beaucoup de faits sombres) mais dans sa totalité le livre est vraiment très bon. 
Avant de recevoir le livre, je n'avais pas vraiment accroché à la couverture, mais à la réception j'ai été agréablement surprise, je trouve qu'elle rend nettement mieux en vrai. Et après la lecture, je dois dire que la représentation de ces deux personnages correspond très très bien à l'univers du livre. Du roux, qui tire vers le rouge sang pour elle et du noir et du gris pour lui. 
Au dos, on trouve une citation de Simone Elkelles, auteur, entre autre, de la série des frères Fuentes, et c'est amusant car Hors Limite ressemble à "Irrésistible Alchimie", mais HL est pour moi bien meilleur, avec une plume plus riche et une trame narrative plus poussée. Quoiqu'il en soit ceux qui ont aimé les romans d'Elkelles, seront certainement passionnés par l'histoire d'Echo et de Noah. 
Un roman à lire à partir de 14 ans. 

4 commentaires:

  1. Coucou !
    Ton avis donne envie de le lire !
    Avant je ne savais pas de quoi il en retournait mais maintenant +1 dans ma wish-list ! ^^
    Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Heureuse de t'avoir donné envie de le lire. Merci de ta visite et bonne lecture à toi aussi. :)

      Supprimer
  2. Oh un Harlequin ! J'en lisais beaucoup quand j'étais jeune ! Ta chronique me donne envie de lire celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille fortement, c'est un très bon roman. :)

      Supprimer