jeudi 14 février 2013

Rouge Tagada

Rouge Tagada 
Charlotte Bousquet
Stéphanie Rubini
Guft Stream éditeur
"Elle était dans ma classe. Quatrième D. D comme déconne, délire, débile, dévergondé, début, douleur, douceur aussi. Il y avait tout ça, chez nous. Des pimbêches qui riaient trop fort, des timides, des bébés sages, des filles toutes fières de se comporter en femmes et des garçons qui ne savaient plus comment fonctionnaient leurs mains ni leurs pieds. Il y avait aussi les Jade et les Benjamin, les bons copains toujours là en cas de coup de blues à la récré, toujours prêts à refaire le monde et jouer aux cancres au lieu d’aller en perm.
Mais il n’y avait qu’une Layla."

Alex et Layla deviennent rapidement amies et même meilleures amies. Les deux inséparables s'entendent à merveille jusqu'au jour où Layla tombe amoureuse d'un garçon et délaisse Alex. 
Mi BD, mi roman graphique, ce très beau livre décrit très justement le monde adolescent.  
L'amitié exclusive qui fait oublier les vieux copains, les fous rire, les délires, les disputes, l'auteur dépeint de façon très réaliste ce que peut être une amitié très forte. Les illustrations, expressives, colorées, pétillantes et également actuelles (des détails comme l'ipod, les affiches de ciné ou de séries à la mode) et rajoutent du crédit au récit.
 
C'est un roman graphique au ton doux amer qui finit mal mais pour mieux sonner juste. Alex se cherche, elle sent bien qu'elle est attirée par Layla, qu'elle a envie de l'embrasser, elle préfère ne pas y penser mais au final finira par être blessée. 
Une histoire, à la chute triste mais belle et bien trouvée, sur l'amitié et ses douleurs ainsi que sur la recherche de l'identité sexuelle, à découvrir dès 13 ans et bien au delà. 
Un coup de coeur. 


___________________________________________________________

Vous aimerez peut-être : 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire