lundi 18 mars 2013

Lika aux cheveux longs

Lika aux cheveux longs
Yûji Kanno
Matayoshi
Editions nobi nobi !

La vie est difficile pour Lika. Orpheline, elle vit avec sa grand-mère et doit  vendre des petits sachets de fleurs séchées pour subvenir à leurs besoins. Souvent, lorsqu'elle rentre le soir, elle trouve un petit garçon en train de manger les gâteaux préparés par la vieille dame. 
Un jour, Lika cède aux demandes répétées du coiffeur du village et accepte de lui vendre ses beaux cheveux en échange d'une grosse somme d'argent. Lika est heureuse de pouvoir compter sur une bourse pleine pour vivre. Mais lorsqu'elle revoit le petit garçon, celui-ci semble comprendre ce que la fillette avait caché à la grand-mère, sa tristesse d'avoir dû couper sa chevelure. Il lui donne alors un peigne et lui promet qu'elle va retrouver ses cheveux puis disparaît... 


La première observation que l'on se fait  lorsque l'on prend entre ses mains "Lika aux cheveux longs", c'est d'être impressionné par la beauté du livre-objet. La couverture est entoilée, cela donne un aspect ancien et délicat à l'ouvrage. A l'ouverture, on remarque le papier non blanchi, les couleurs très douces, comme un peu passées, un ensemble qui se révèle donc très harmonieux
Le récit est une très jolie histoire qui mêle l'amour familial, l'amitié et la magie
Si Lika tient à ses cheveux, ce n'est pas par orgueil mais parce que sa grand-mère lui a dit qu'elle avait les mêmes que sa maman. La fillette n'ayant jamais connu sa mère, aime à penser qu'elle lui ressemble. 
Lika est adorable mais ce n'est pas un personnage complètement lisse. Lorsque le petit garçon vient chez elle, la petite fille est jalouse de l'attention que sa grand-mère porte au gentil enfant. 
La mamie et le garçonnet ont toujours le sourire et sont bienveillants.  Le coiffeur, lui, est plus inquiétant mais même s'il est cupide, il n'est pas méchant. 
L'histoire est agréable, c'est un vrai conte de fée destiné aux enfants. On pense forcément au conte de Raiponce des frères Grimm mais l’atmosphère est ici plus chaleureuse
L'album plaira forcément aux passionnés de culture asiatique, la petite Lika avec ses oreilles d'elfe et sa longue chevelure blonde a un faux air de Tchii, personnage de la série Chobits de Clamp. Quant au garçon, je lui trouve une ressemble avec Marco, l'enfant du Château ambulant de Miyazaki.
Les illustrations sont magnifiques, fines et délicates, elles sont aussi expressives et les mises en scène sont très réussies. 
Le texte et les dessins sont en accord et forment un petit bijou plein de charme et de tendresse. A découvrir dès 4 ans. 

4 commentaires:

  1. Un album vraiment superbe. Un magnifique objet, comme tu le dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les couvertures sur le net ne m'avaient pas préparé à ça, je ne l'imaginais pas du tout avec une couverture "tissée". Ce fût une belle surprise en plus.

      Supprimer
  2. C'est magnifique en effet! Merci pour cette présentation!
    Pauline,
    Entre Les Pages : http://areader.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire et ton passage par ici Pauline. :) Les illustrations sont superbes et d'une grande douceur, tiens, ça y est, j'ai envie de le relire. ^^

      Supprimer