mercredi 1 mai 2013

Le secret de la grue blanche

Le secret de la grue blanche
Christelle Huet-Gomez
Ein Lee
Editions nobi nobi !
Collection Soleil Flottant
 
Longtemps que je voulais prendre le temps de chroniquer cet album car c'est l'un de mes préférés et sans doute celui qui arrive en tête de mes coups de coeur de chez nobi nobi !.
Pour qui est fan de la culture asia, la légende de la grue n'est pas inconnue. On trouve même fréquemment des références dans les mangas (je me rappelle par exemple d'une planche dans Dengeki Daisy). Cette histoire issue du folklore japonais, le conte "Tsuru no ongaesti", "le retour d'une faveur d'une grue", est très célèbre là-bas. Il s'agit du récit de deux vieillards qui secourent et recueillent tour à tour une grue puis une fille. Une variante de cette fable est "Tsuru Nyobo", "la femme grue" et c'est cette variante qui est présentée ici dans "Le secret de la grue blanche". Le grue est sauvée non pas par un couple de vieilles personnes mais par un jeune homme. Peu de temps après ce sauvetage, une jeune femme frappe à la porte de la maisonnette de l'homme. Les deux jeunes gens finissent par tomber profondément amoureux et par vivre ensemble.
 L'argent et la nourriture manquant, la femme, Saori, décide de tisser une étoffe pour la vendre. Elle s'installe dans une pièce fermée et interdit à son mari d'ouvrir la porte et de chercher à la voir. En fait, Saori est une grue transformée en humaine, pour créer un brocart de soie elle doit s'arracher ses propres plumes. Cette activité la rendant très malade, son compagnon, Makoto, s'inquiète. La troisième fois où elle s'enferme, lorsqu'arrive le septième jour, ne tenant plus il ouvre la porte et découvre la vraie nature de Saori. Celle-ci s'enfuit, s'envole et ne revient plus jamais. 
C'est une belle histoire d'amour, les jeunes gens sont doux et s'aiment tendrement. Si la fin peut sembler triste, elle ne l'est pas véritablement, l'auteur a réussi une sortie optimiste en mettant l'accent sur l'importance de la liberté. La boucle est d'ailleurs bouclée puisqu'au début de leur histoire le jeune homme avait délivré et rendu sa liberté à la grue. 
Comme le dit le titre japonais d'origine, c'est le récit d'un retour de faveur, d'une reconnaissance, la jeune femme aide en retour celui qui l'avait sauvée. Mais malgré leur amour et la confiance demandée par Saori, Makoto n'a pas pu s'empêcher d'ouvrir la porte et a rompu sa promesse
Cette mélancolique histoire est portée par des magnifiques illustrations. Créant des jeux de lumières, alternant les couleurs chaudes et froides, Ein Lee nous éblouit par des doubles pages lumineuses et d'une très grande finesse
Un album à découvrir à partir de 6 ans

_______________________________________________________________________________

Vous aimerez peut-être : 

9 commentaires:

  1. Tiens, ce conte japonais me fait penser à un conte des frères Grimm : La petite gardeuse d'oies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon moi, il n'a que l'oiseau en commun. ;) Ce conte folklorique s’apparente à notre Barbe bleue de Perrault. (d'ailleurs, c'est rigolo la coïncidence, Barbe Bleue a été publié pour la première fois dans le recueil Les Contes de ma mère l'Oye ^^).

      Supprimer
    2. Je pensais aussi au fait qu'elle se fatigue à tisser un vêtement à ses frères pour échapper à la malédiction ;)

      Supprimer
    3. Vrai ?? Cela ne me dit absolument rien ! Il faudra que je relise ce conte ! Ou alors, je n'ai lu que des versions qui n'en font pas mention ?! Je pense que j'ai simplement oublié car ça date ma lecture de "La petite gardeuse d'oie" Tiens, ça m'intrigue ++++ Je vais chercher une jolie adaptation du conte à me mettre sous la dent.

      Supprimer
  2. Oh merci beaucoup ! Je vais passer un bon 1er mai grâce à ce post :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Merci beaucoup pour votre commentaire et votre passage par ici. <3

      Supprimer
  3. Le mois commence bien! J'aime beaucoup :)
    Pauline,
    Entre Les Pages : http://entrelespages.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  4. J'adore cette collection des éditions nobi nobi ! En même temps, tous leurs ouvrages sont magnifiques !

    RépondreSupprimer