jeudi 23 mai 2013

The Earl and The Fairy 1 et 2

The Earl and The Fairy, tome 1
 Ayuko
 Editions Glénat 
"Lydia Carlton est une doctoresse des fées vivant dans l’Angleterre victorienne. Elle tient son métier de sa capacité unique à voir et communiquer avec les êtres féeriques. En faisant un voyage en direction de Londres, elle fait la rencontre du séduisant Edgar J. C. Ashenberg. Apprenant que ce dernier est à la recherche d’un trésor qui s’avère être une épée légendaire, Lydia se décide, un peu sous la contrainte, à le suivre dans son long voyage. Leur périple va vite se transformer en une fabuleuse aventure. Mais une question taraude Lydia. Pourquoi Edgar veut-il retrouver cette épée et quel usage veut-il en faire ?"

L'histoire de The earl and the fairy est à l'origine une série de romans écrits par Mizue Tani. Grâce à son énorme succès, les romans furent déclinés en mangas ainsi qu'en série d'animation. 

Ce premier tome commence très fort par un meurtre. On comprend donc de suite que l'on n'aura pas affaire à un simple shôjo gentillet

Le scénario est très bien mené. L'auteur pose dès les premières pages, les bases de l'histoire et de la mythologie rencontrée au court du récit. 
 Le récit est rythmé, on passe continuellement de passages d'action à des moments plus calmes. L'histoire est passionnante et l'auteur ménage ses surprises.
Les personnages sont très attachants. Lydia, docteur en férie, est une jeune femme adorable, simple et naïve mais au caractère trempé. Elle est accompagnée par un chat visible de tous mais avec qui elle peut parler car l'animal est en fait une fée.

De l'autre côté, on a Edgar, vaurien qui souhaite se faire passer pour le descendant du chevalier Bleu. C'est une personnage aux multiples facettes, cruel et froid, il manipule avec aisance les gens. La douceur de Lydia finira par l'attendrir quelque peu. 

Edgar est accompagné par Raven et Ermine, qui sont frère et soeur. Très complices, ils partagent tous les trois un passé tragique.

Ce premier tome est une franche réussite ! C'est un cocktail détonant entre aventure, psychologie des personnages, humour, légendes et passion.


************************

 The Earl and The Fairy, tome 2
Ayuko
Editions Glénat 
"Ayant entraperçu le vrai visage d’Edgar, Lydia lui accorde petit à petit sa confiance, mais ne peut s’empêcher de nourrir des doutes. Les voici arrivés sur l’île de Manane, lieu où est censée se trouver la noble épée du Chevalier bleu. Alors qu’ils se dirigent vers un château, on les avertit de la menace que fait planer sur lui Mellow, la sirène meurtrière. Pour ne rien arranger, Edgar est soupçonné de mettre en péril la vie de Lydia ! Comment celle-ci parviendra-t-elle à se sortir de ce pétrin ?"

Le début de ce second tome est plus calme que le premier et très orienté sur les légendes des fées. Toutefois, il suffit d'un rien pour que Edgar retrouve toute sa cruauté. 
Nico, le chat, continue d'être le personnage qui amène de l'humour et de la légereté. L'auteur offre assez de relief à ses personnages, pour que le chat ne soit pas que l'amuseur de service.
 On continue d'en apprendre plus sur le passé des trois complices. Petit à petit, on découvre par quels moyens nos héros vont pouvoir tenter de prendre possession de l'épée du chevalier Bleu. 

Malgré sa répugnance, Lydia est de plus en plus troublée par Edgar. Sans s'en rendre compte, elle devient jalouse de sa relation avec Ermine. 
La seconde partie enchaîne les bouleversements et les retournements de situations. 
Ce second volume est aussi formidable que le premier. La fin pourrait suffire à marquer la conclusion de la série mais il reste encore deux tomes à découvrir. 



2 commentaires:

  1. j'ai beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette série et vu la fin, je me demande ce que nous réserve la mangaka pour la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi tu n'as lu que les deux premiers ! J'ai également hyper hâte de pouvoir découvrir la suite !

      Supprimer