jeudi 6 juin 2013

Belle et Mortelle

Belle et Mortelle
Kelly Keaton
Editions Fleuve Noir 
Collection Territoires
"Ari a découvert ses origines surnaturelles. Et cela dépasse ses pires cauchemars : elle est la descendante de Méduse ! Elle a hérité d'un pouvoir démoniaque que la déesse Athéna rêve de lui dérober. 
Ari est bien décidée à rester la jeune femme « normale » qu'elle a toujours voulu être mais doit protéger ceux qu'elle aime. À commencer par la petite vampire Violet qu'Athéna a kidnappée. Ari sait qu'elle pourra compter sur l'aide de Sebastian avec qui elle a noué une relation amoureuse intense mais mouvementée..."


 Si vous n'avez pas lu le premier livre, Le noir lui va si bien, attention ce billet contiendra des spoilers. 

Nous avions quitté Ari dans la Nouvelle Orléans post-catastrophe, alors qu'elle venait de découvrir sa filiation. Ari est une demi-dieu, descendante du viol de Méduse par Poséidon et à ses 21 ans la malédiction de la gorgone la frappera à son tour et la transformera en monstre. Notre héroïne est d'autant plus un être à part que son père est un chasseur, un des fils de Persée chargé de tuer chaque descendante de la Méduse. 
A la fin du premier tome,  en voulant se protéger et protéger ses amis d'Athéna, Ari a dévoilé sa vraie nature, désormais tout le monde sait quel monstre se cache en elle. Elle a ensuite obtenu l'autorisation d'avoir accès à la bibliothèque secrète, elle espère y trouver comment atteindre la déesse. Dans "Belle et Mortelle", Ari ne va avoir de cesse de sauver Violet et son père, tous deux entre les mains cruelles d'Athéna
"Athéna était magnifique. Grande, bien faite et sans défaut. Parfaite en apparence, elle était laide comme les sept péchés capitaux à l'intérieur. Pourrie. Folle. Perverse."
On retrouve avec plaisir notre belle héroïne, à la fois forte et fragile, et qui ne va pas être épargnée par les épreuves tout au long du récit. Mes personnages préférés ne sont toutefois  pas Ari et Sebastian mais les adolescents qui vivent avec eux, Violette et aussi Bran. Je n'avais en fait pas de souvenirs de ce dernier dans le premier mais son caractère dans "Belle et Mortelle" m'a marquée. 
J'aime énormément que l'auteur évite tout manichéisme, tout n'est pas soit tout noir, soit tout blanc. Les personnages sont très dynamiques et offrent de nombreuses facettes de personnalité. L'auteur prend le temps de nous rappeler les faits précédents et de nous faire  plus découvrir Ari et ses amis. Tout se bouscule au milieu du livre alors qu'elle n'est pas encore prête. 
"La panique et l'horreur me submergèrent. C'était trop tôt. Je n'étais pas encore prête, je ne maîtrisais pas encore mes pouvoirs..."
Ce second tome est tout aussi intéressant et plein de rebondissements que le premier livre. Comme dans le premier, l'auteure crée des décors impressionnants pour mettre en scène son histoire. On visualise très bien les différents lieux, que ce soit le cimetière et son marécage, le "Garden District" et ses maisons de maîtres délabrées ou l'Olympe. L'auteur revisite les mythes avec talent et j'ai particulièrement aimé la représentation inhabituelle de la boîte de Pandore. Je suis toujours aussi surprise et séduite par le mélange des créatures surnaturelles et de la mythologie grecque, le tout dans une époque moderne
Le niveau de lecture est simple, le style très fluide et le rythme sacrément soutenu ! On a quelques scènes de bataille, d'autres de tortures dont certaines sont assez macabres. 
Le compte à rebours pour Ari a commencé. Elle a encore 3 ans pour trouver comment se débarrasser de sa malédiction sinon elle deviendra un monstre. Hâte d'avoir le 3 pour continuer l'histoire !!
Entre mythologie et fantastique, une histoire gothique à découvrir à partir de 13/14 ans 
_______________________________________________________
Vous aimerez peut-être : 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire