samedi 15 juin 2013

Il faisait chaud cet été-là

 Il faisait chaud cet été-là
Agnès de Lestrade
Editions Rouergue 
"Parfois, on devient amie avec une fille qui ne nous ressemble pas du tout. 
Qui est même notre parfait opposé. Parfois aussi, on se laisse éblouir par les apparences.
Et il suffit de quelques jours ensemble pour découvrir son autre visage..."

Deux amies de 14 ans, Violette et Blanche, partent en vacances ensemble chez la grand-mère de Violette. Déjà, dans le train, Blanche trouve Violette très brusque avec un enfant. Lorsqu'elles arrivent, Blanche, qui est notre narratrice, se rappelle leur rencontre. Leur amitié n'a pas démarré sur un pied d'égalité. "Notre amitié est né parce que tu l'as voulu. Même dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé que tu t’intéresses à moi." 

Blanche utilise le "tu" tout au long du récit, elle s'adresse ainsi directement à son amie. "Tu te souviens, Violette, il faisait chaud cet été-là." Un parti pris de l'auteur intéressant et original

Les jeunes filles vivent une amitié en décalage. On a beaucoup d'admiration d'un côté et de l'autre, au départ, on peut penser qu'il n'y a pas grand chose. "Tu n'as jamais voulu venir chez moi." 

Blanche sent bien un soucis dans la vie de Violette, celle-ci a un père absent et il existe un malaise entre elle et sa mère. Arrivée chez la grand-mère de son amie, Blanche se rend compte que les difficultés commencent, son amie étant sans cesse en train d'agresser sa mamie. "Tout à coup, la journée de voyage me tombe dessus comme une massue et je me surprends à penser : 
"Un mois, ici ! Ça risque d'être long !"". 

Les jeunes filles ont toutefois une connivence qui les rapprochent, pour Violette l'écriture et pour Blanche le dessin. Mais lorsqu'entre en scène un jeune garçon de leur âge qui préfère s’intéresser à Blanche qu'à Violette, tout bascule"Tu as pris l'habitude d'être la vedette, celle qu'on regarde et qu'on admire. Est-ce pour ça que tu m'as choisie ?" Parce que je sais rester dans l'ombre ?" 

Ce roman est poignant et très prenant. Il est court61 pages, se lit donc d'une traite et c'est tant mieux, cela permet de savourer l'intensité du récit. Car le texte est bien plus sombre que ne peut le laisser supposer la jolie couverture bleue et le résumé. Il y a plus dans l'histoire qu'une simple amitié trouble, le comportement de Violette cache un secret plus terrible qui vont entraîner les deux filles bien trop loin. Je n'en dirais pas plus de peur de trop en dévoiler, je vous laisse découvrir ce roman dont l'atmosphère m'a quelque peu fait penser à du Stephen King. A lire à partir de 13 ans

___________________________________________________________

Vous aimerez peut-être :

15 commentaires:

  1. ahhhh tu sais donner envie ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah mais j'ai lu ce roman dans un Je bouquine! Il s'appelait alors "Dangereuse", j'en ai parlé ici : http://entrelespages.wordpress.com/2012/07/22/je-bouquine-n342/
    J'avais beaucoup aimé également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais tu as raison de le préciser Pauline ! Je m'étais posée la question de parler de la publication d'une première version du texte dans le magazine "Je bouquine" (en août 2012) ou non dans mon billet et puis j'avoue... j'ai carrément zappé !

      Supprimer
  3. Il a l'air vraiment bien, je vais certainement l'acheter ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas dérangée par le format court du roman, je ne peux que te le conseiller car je l'ai vraiment trouvé très bon.

      Supprimer
  4. Tu me donnes envie de le lire, à moi aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette jolie trace de ton passage ici. <3 J'espère que tu auras l'occasion de le découvrir, ça me plairait de savoir ce que tu en as pensé. :)

      Supprimer
  5. Je l'ai reçu en partenariat avec l'auteur, et je dois avouer qu'il est génial.
    Si ça t'intéresse, je l'ai interviewé par mail à propos de ce livre, c'est ici :

    http://mamalleauxlivres.blogspot.fr/2013/06/il-faisait-chaud-cet-ete-la-interview.html

    RépondreSupprimer
  6. Ta chronique m'intrigue, je vais me renseigner. Merci pour la découverte. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, j'ai réussi mon coup dans ce cas-là. ;) Merci beaucoup d'avoir laissé une trace de ton passage. :)

      Supprimer
  7. Ah ! Je l'avais lu aussi dans un Je Bouquine ! J'avais A-D-O-R-E !! la fin est absolument superbe !
    A lire et- a relire !

    RépondreSupprimer