samedi 8 juin 2013

Le nouveau de la 5e E

Le nouveau de la 5e E
Ekatérina Mourachova 
Traduction : Marina Berger
Editions Bayard Jeunesse
Collection Millézime
"Anton est en cinquième E, aussi surnommée "la classe de la dernière chance", qui n’accueille que des enfants en grande difficulté. Il y a Pavel, avec ses poings aussi gros que des têtes de bébés ; Marina, provocatrice et obsédée par ses boutons ; Stéphanie, qui ne parle jamais… Autant le dire : les professeurs de la cinquième E ne restent jamais longtemps, et personne n’emmène ses élèves en excursion. Jusqu’au jour où arrive Youri… Youri souffre depuis la naissance d’une infirmité motrice cérébrale et se déplace en fauteuil roulant. Lorsqu’il utilise ses béquilles, sa démarche maladroite déclenche les railleries. Mais, face aux moqueries, il a une drôle de réaction : il sourit. Parfois même il rit avec les moqueurs. Grâce à son humour et son autodérision, ses camarades, à son contact, commencent à prendre la vie du bon côté. Pourtant, tous s’interrogent : quel est son secret pour rester constamment optimiste ?"

C'est l'histoire d'une classe de grands paumés qu'il serait facile de juger, peut-être même que si on les croisait dans la rue, ils nous inquièteraient mais chez ces jeunes règnent une belle solidarité. Pas forcément de l'amitié entre tous, ils ont même tendance à se méfier les uns des autres, mais l'entre-aide, ça par contre ça compte pour eux. 
 Ce roman a une ambiance très particulière. J'ai adoré le début avec la présentation de la classe et des personnages, ainsi que l'arrivée de Youri. Mais à partir du moment où les élèves partent dans le pays des rêves qui se réalisent, c'est devenu un peu trop compliqué pour moi, peut-être trop philosophique (?). Pourtant c'est un livre intriguant, surprenant, que je vous conseille de découvrir
Les personnages sont atypiques, ce sont des anti-héros, des protagonistes de la vie réelle, proches de ce que nous sommes, imparfaits et aux multiples facettes. Il y a Anton, le narrateur, très vite on comprend qu'il est très intelligent mais qu'il cache une partie de sa personnalité. Je vous laisse découvrir laquelle. Youri est un garçon vif et gentil mais malheureusement handicapé. C'est par son arrivée que la classe se transforme et devient plus humaine. Et tous les autres élèves ont des problèmes soit de santé soit d'ordre familial. Le récit revient aussi sur les différences sociales, sur le regard de l'autre et le rejet.  Autre point abordé, l'enseignement. L'auteure revient sur la place des élèves en difficultés au sein des établissements scolaires. Elle nous dresse également quelques beaux portraits d'enseignants. 
Côté action, le roman se dévore d'une traite. Il est assez court, le style de l'auteur est très fluide et le passage d'un univers réaliste à un monde onirique rythme le récit
En bref, intéressant, mystérieux, ce roman sort des sentiers battus et m'a beaucoup plu
A noter qu'il s'agit d'une belle ouverture sur la littérature contemporaine russe et que le livre  "Le nouveau de la cinquième E" a obtenu plusieurs prix, dont celui du meilleur livre russe de fiction jeunesse en 2008. En 2010, Ekatérina Mourachova a été nominée pour le prix Astrid Lindgren.

Petite bio de l'auteure : "Ekatérina Mourachova est née à Leningrad en 1962. Diplômée de biologie et de psychologie, elle a participé à plusieurs expéditions qui l’ont amenée à voyager dans toute l’Union soviétique. Elle a travaillé au sein de l’Institut de médecine expérimentale de Leningrad en collaboration avec “Médecins du Monde” auprès d’enfants issus de familles en difficulté. Elle est aujourd’hui psychologue familiale et donne des cours à l’université de Saint-Pétersbourg."

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire