samedi 8 juin 2013

Secret Breakers, tome 1

Secrets Breakers, tome 1 : A l'école des décrypteurs
H.L. Dennis
Editions Hachette
"Un jour, une jeune fille reçoit une étrange carte d'anniversaire. Sauf que ce n'est pas son anniversaire, et que ce n'est pas une simple carte.
C'est un message codé. Plus qu'un message codé, c'est la clé pour entrer dans une institution top-secrète : 
L'Ecole du Code et du Déchiffrage.
C'est là que Brodie rencontre Hunter et Tusia.
Ils deviennent les Secret Breakers, les décrypteurs de codes. Leur mission: déchiffrer un manuscrit vieux de plusieurs siècles...Et que nul n'a jamais réussi à lire.
Que cache ce texte mystérieux? Et pourquoi le gouvernement cherche-t-il à préserver son secret ?"

"A l'école des décrypteurs" est le premier livre d'une nouvelle série, Secret Breakers. 
Ce premier tome pose les bases de l'histoire, nous dévoile la trame de l'intrigue et monte en puissance au fil des pages .
Le récit est essentiellement fixé sur Brodie, une jeune orpheline élevée par son grand-père (sacré personnage également le papi !). On la découvre chez elle puis confrontée à la découverte de l'école et de ses deux camarades Hunter et Tusia. Avant de pouvoir intégrer les rangs des décrypteurs, les enfants devront faire leurs preuves et faire face à une série de tests. Des épreuves qui vont leur faire se creuser les méninges ! Après leur intégration, ils pourront s’attabler à la découverte du MS 408, un manuscrit codé sur lequel, pendant des décennies, des chercheurs ont travaillé sans jamais arriver à le déchiffrer. 
Petit à petit, on découvre nos jeunes héros, on en apprend plus sur eux, sur le pourquoi ils ont été choisis et sur leurs motivations. Ces trois jeunes gens ont des caractères bien différents et bien marqués, les jeunes lecteurs s'amuseront de leurs traits de caractères et de leurs réparties. Ils sont tous les trois très déterminésBrodie, calme et diplomatique, adore les livres et a une excellente connaissance des mythes et légendes. Hunter, en plus de savoir faire du monocycle, est un petit génie des chiffres. Et Tusia,  sacrée pipelette, comédienne de talent, et championne d'échec, a un sens très développé pour ce qui est de l'organisation spatiale.    

Tout le long du livre, on a une forte dimension didactique. L'enfant sera actif face à sa lecture, les quelques pages où l'on retrouve les idées des jeunes héros comme mises sur papier avec une écriture manuscrite ou celles avec des codes à résoudre, rendent le récit bien plus vivant et ludique.
 De plus, le texte aussi est éducatif, l'auteur parsème son histoire de nombreuses références culturelles, certes essentiellement centrées sur la légende du roi Arthur mais pas seulement. 

Le récit m'a fait penser à Harry Potter. D'abord, pour les personnages masculin et féminin de Hunter et Tusia. Un garçon et une fille qui n'arrêtent pas de se jeter des piques et dont la relation est très proche de celle de Ron et Hermione. Ensuite, pour de nombreux détails, l'héroïne, Brodie, qui est orpheline, l'école, les enseignants assez atypiques, l'opposition du ministère, le phénix... Mais contrairement à d'autres romans (je pense par exemple à Oscar Pill) ce n'est pas dérangeant, ce sont même des parallèles assez plaisants car ce n'est absolument pas une pâle copie des livres de Rowling, Secret Breakers a son propre style et son propre genre littéraireIci, pas de magie mais des codes à déchiffrer et des énigmes à résoudre.  

Au cours du récit, l'auteur rajoute des passages, fixés sur la méchante, à l'intrigue principale pour ajouter un peu de tensionDans le dernier quart, on assiste à une accélération du rythme du récit et la fin est carrément jubilatoire.
Le roman se termine alors que certaines énigmes ont trouvé leurs réponses mais que d'autres s'ouvrent devant les jeunes décrypteurs. On referme donc le livre en ayant hâte d'attaquer le second volume. 

Un roman d'aventures divertissant et agréable, un Da Vinci Code pour enfants à découvrir à partir de 9 ans
Côté édition la couverture est magnifique, la tranche et le dos du livre également. 


4 commentaires: