dimanche 2 juin 2013

Time Riders, tome 5

Time Riders, tome 5 : Les Flammes de Rome
Alex Scarrow 
Editions Nathan
 
On part en 2070, en pleine fin du monde. Un virus, qui a été créé par un fou et qui est en train de tuer la population de la planète, se propage à la vitesse grand V. 
Les voyages dans le temps ont été interdits à cette époque mais chaque gouvernement continue quand même d'en organiser en secret. Aux Etats-Unis, ce sont avec les dernières ressources du gouvernement qu'a été créé un laboratoire de recherche sur les voyages dans le temps mais avec une technologie encore bien hasardeuse. New York est sous les eaux, la Terre est polluée, le groupe de scientifiques du laboratoire veulent modifier le passé pour éviter ce qui se passe. Ils choisissent d'aller à l'époque romaine, en 54 av. JC, sous le règne de l'empereur Claude mais le départ dans le passé est précipité, le virus décimant l'espèce humaine encore plus rapidement que prévu. Par la suite, ce ne sont pas les bonnes personnes qui partent, de plus étant donné que la technologie n'est pas au point,et avec la précipitation du départ, tous les calculs sont faux. Ce n'est donc que la moitié des personnes qui arrivent au terme du voyage, les autres ayant disparus dans le chaos, et surtout ils arrivent 17 ans trop tôt, sous le règne de l'empereur Caligula, un despote qui n'aurait dû être au pouvoir que 4 ans mais qui, à cause de l'arrivée des hommes du futur, a vu son règne se prolonger. Depuis 2001, les Time Riders constatent la perturbation de l'histoire et envoient donc Liam et Bob voir ce qu'il s'est passé et contrer cette énorme onde temporelle...

J'ai à nouveau pris beaucoup de plaisir à lire ces aventures. Ce tome n'est toutefois pas mon préféré car les fluctuations temporelles sont parfois lourdes à imaginer, on se retrouve un peu perdu entre les différentes époques qui rentrent en jeu en même temps. Ce début de récit est donc un peu brouillon mais la suite devient plus limpide. Le récit est toujours aussi rythmé et le style simple et fluide.
Passé le côté technique du voyage dans le temps, on a un récit d'aventures au temps des romains avec des amitiés qui se créent et un complot qui se monte contre l'empereur
L'histoire finit de façon cyclique, de plus si l'auteur nous offre quelques clefs de compréhension, d'autres mystères sont apparus, de quoi nous donner très envie de lire le prochain volume ! A découvrir dès 13 ans

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire