mercredi 24 juillet 2013

Lectures d'été # 1 : 6 - 11 ans

Une sélection de livres à mettre dans la valise de vos 6 - 11 ans.

Le mystère de la chambre noire
Serge Rubin
Editions Talents Hauts
L'histoire se déroule en juillet 1908, Jeanne est en vacances chez son père (sa mère est morte en couche) et pense s'apprêter à passer des semaines ennuyeuses et solitaires jusqu'à son retour au pensionnat. Mais l'arrivée de forains, montreurs de cinématographe, va changer la donne. La jeune fille va vite être remarquée par le fils du patron, Clément. Le flirt entre eux démarre rapidement mais le ton de retenu donné par l'auteur et qui colle à l'époque, rend très agréable ce joli brin de romance. L'ambiance de polar pour les plus jeunes flotte sur les pages. Au final, peut-on dire qu'il s'agit d'un thriller historique pour les 9 - 12 ans ? Les deux jeunes gens vont devoir être sur leur garde, des individus louches sont à leurs trousses et c'est ici que la petite histoire rejoint la grande.
Jeanne est une héroïne entreprenante et qui n'a pas froid aux yeux. Comme Marie Marvingt, à laquelle elle se réfère régulièrement, elle ne veut pas être laissée de côté sous prétexte d'être une fille. 
"Nous sommes en 1908. Il est temps que le monde change... Je suis aussi capable que Clément de vivre une aventure."
Pour tout dire, j'ai trouvé ce roman excellentissime, l'auteur équilibre bien les différents sujets abordés, et n'oublie pas non plus l'humour et l'émotion.
 La superbe couverture est signée Marie Avril.

****************************

 Au galop sur les vagues
Ahmed Kalouaz
Editions du Rouergue
Collection Dacodac
Le récit commence par le déménagement de la narratrice Julie qui a 12 ans. Habituée au changement, elle se retrouve sans appréhension dans une nouvelle maison en Bretagne, dans le village de Plouescat.
Passionnée par les chevaux, elle découvre avec joie que leur voisin, un vieil homme nommé Armand, possède un Postier Breton et qu'avec, il participe chaque année à la course hippique de la baie du kernic. Julie s'attache très vite à Armand et à son cheval, Bilto. Lorsque le vieil homme se blesse gravement et doit rester longtemps à l'hôpital, la jeune fille décide de s'occuper de Bilto mais le neveu d'Armand, criblé de dettes, a décidé de revendre le cheval, notre jeune héroïne, maligne et généreuse, doit donc agir et vite !
Ce récit nous plonge en pays breton, j'ai vraiment eu l'impression de découvrir la région. On sent tout l'amour de l'auteur pour la Bretagne. "La Bretagne m'apparaissait comme le pays des fêtes, du chant et de la danse."
La plume de l'auteur est d'une grande sensibilité, une douceur que j'avais cru féminine, je n'avais pas fait attention au nom de l'auteur, c'est la couverture et le titre qui m'avaient attiré, et en lisant j'étais persuadée d'avoir affaire à une écrivaine, je fut donc surprise en voulant faire ma chronique de découvrir mon erreur. Un vent de poésie flotte également sur ses mots, de nombreuses phrases m'ont accrochées et marquées. Toutefois, le récit reste bien adapté aux jeunes lecteurs dès 9 ans.

****************************

Les animaux de Lou : Je te protège, Petit Loup !
Mymi Doinet
Mélanie Allag
Editions Nathan
"Vive l'été à la montagne ! Lou passe les vacances chez ses grands-parents tout là-haut dans leur chalet. Tim, son cousin est là aussi." 
Lors d'une promenade, Lou et Tim découvre un jeune loup apeuré. Celui-ci est poursuivi par le berger qui l'accuse d'effrayer et mordre ses moutons. Les deux enfants vont mener l’enquête pour prouver au berger que le coupable n'est pas le louveteau.
Destiné aux enfants dès 6 ans (CP), le livre est très bien fait. Le texte peut être lu par le parent lecteur alors que l'enfant lira ce qui se trouve dans les bulles. Le livre en lui-même est terriblement joli, les illustrations étant adorables.
Une très jolie et intelligente histoire, et plus généralement une série très chouette à découvrir.

**************************** 

Mon père est une saucisse
Agnès de Lestrade
Editions Rouergue
Dans cette famille haute en couleurs, l'harmonie règne à tel point que l'on se sent presque envieux. Mais toute cette organisation quasi parfaite ne tient qu'à un fil, celui qui se trouve entre les mains de la nounou Mama Yaya, fil qui lâche lorsque celle-ci part pour le Sénégal en urgence. Le père se retrouve à devoir tout gérer.
"Papa s'est retrouvé du jour au lendemain à cuisiner des gratins (les plats de Mama Yaya n'ont pas fait long feu); faire le ménage, repasser le linge, aller chercher Lubin à l'école, jouer au Uno, au Lego, me faire réciter mes leçons d'histoire, surveiller si Balt ne fume pas dans sa chambre, faire des crêpes au goûter..."
Toute cette agitation n'empêche pas le père de notre narratrice Séraphine, d'annoncer à toute sa petite famille, sa démission et les débuts de ses cours pour être comédien.
"Comédien ? s'étrangle maman. Et pourquoi pas masseur indien tant que tu y es !"
Et quand en plus il obtient un rôle dans une publicité pour jouer une... saucisse, ça devient vite une catastrophe. Heureusement, Séraphine, elle, décide de le soutenir et de l'aider.
C'est un joyeux roman drôle et enlevé que nous offre l'auteur. Notre héroïne va se rendre compte que le parent n'est pas tout puissant (à 13 ans, il était temps) et va enfin accepter de suivre son propre chemin
Une lecture facile et enjouée à découvrir à partir de 8 ans.

****************************

La fille aux cheveux d'encre
Annelise Heurtier
Princesse Camcam
editions Casterman
 Tim a 13 ans, il est morose et timoré. Il est nouveau dans sa classe et il a beau avoir l'habitude, il n'aime pas ça. Mais pour la première fois, il a un coup de foudre, pour une fille, elle lui semble si belle, si différente et porte même un nom mystérieux "Chine". 
Au fil des jours, il la découvre mais finalement il commence à perdre ses illusions.
J'adore ce récit, très juste, très doux et très réaliste.
Délaissée par ses parents, derrière des allures de fille forte et délurée, Tim va découvrir que Chine est en souffrance, qu'elle se sent seule et a peur d'être abandonnée. 
C'est la belle histoire d'un premier amour qui va se transformer à mesure que le jeune garçon lui même se métamorphose, prend de l'assurance et se découvre. A découvrir dès 10 ans.

****************************

L'hippopotin
Sandrine Beau
Hajnalka Cserhati
Editions Talents Hauts
 Rose est bien malheureuse, il fait chaud, elle aimerait aller se rafraîchir dans la mare avec ses amis mais l'année dernière elle les a surpris en train de se moquer d'elle et de se plaindre de sa présence dans l'eau.
"_ Ouf ! Rose n'est pas là aujourd'hui, on va enfin être tranquille !
Et quelqu'un a répondu :
_ Rose, Rose... Tu parles ! C'est plutôt "grosse" que sa mère aurait dû l'appeler !"
Pour perdre du poids, sur l'insistance de ses amies, Rose se met au sport et au régime sec
Mais un hippopotame reste un hippopotame et notre héroïne reste la plus grosse de ses copines. Toutefois, le jour où un crocodile sème la terreur à la mare, ses amis vont tous être bien contents de pouvoir compter sur ses grosseurs.
Un joli récit tendre et amusant qui fera passer des idées de tolérance aux enfants grâce à l'aventure de ces animaux anthropomorphes. Les charmantes et colorées illustrations ponctuent très agréablement le roman.

****************************

Famille trop d'filles : La varicelle x 7
Susie Morgenstern
Clotka
Editions Nathan
Après avoir beaucoup aimé les romans consacrés à chacune des filles de la famille Arthur, j'étais très heureuse de retrouver les personnages dans cette nouvelle aventure.
Pour rappel, chez les Arthur, il y a sept enfants dont six filles. La mère Ariane est grand reporter et parcourt le monde, le père est un inventeur qui voyage également pour vendre ses projets. C'est Billy, jeune homme au pair irlandais qui est chargé de veiller sur la joyeuse troupe. Le jour où Billy part en vacances chez lui, que son remplaçant se casse une jambe, du fin fond de l’Afghanistan, Ariane est obligée d'appeler sa mère à la rescousse. Grand-mère Léo est un sacré numéro, elle ne s'occupe des enfants que quelques jours par mois et encore, à tour de rôle. Alors malgré le fait que cela dérange sa petite vie tranquille de femme riche et hyperactive, elle accepte de garder les enfants. Cela se gâte déjà lorsqu'elle entreprend des travaux dans l'appartement des enfants, pour rester dans le luxe auquel elle est habituée. C'est encore pire lorsque les filles et le petit frère attrapent à tour de rôle la varicelle ! Heureusement, son ex mari vient s'occuper de ses petits enfants lui aussi.
L'histoire pétillante d'une famille un poil loufoque et survitaminée ! La foule de mésaventures amusantes vont s’enchaîner. Les relations entre les enfants sont bien vues, chacune des filles a une personnalité affirmée et qui s'affiche clairement dans le récit. Il y a même quelques touches de romance, chez les plus jeunes mais pas seulement ! Une lecture sympa, à découvrir dès 8 ans.

****************************

L'été où j'ai grandi
Jo Hoestlandt
Camille Jourdy
Editions Actes Sud Junior
J'adore ce roman, acheté il y a quelques années, j'ai du le relire bien 3 ou 4 fois depuis.
Jo et sa famille passent leurs vacances au bord de la mer. Jo est une fillette de 10 ans, mais pour se baigner elle porte encore seulement un bas de maillot de bain (en laine en prime!). 
Avant de croiser sur la plage un garçon et une fille de son âge (avec un maillot 1 pièce elle !) et surtout avant de constater que ses petits seins commencent à pousser, Jo ne s'était pas vraiment rendu compte que c'était gênant pour elle, sa mère non plus.
La dédicace et le prénom de la narratrice donnent à penser que l'auteure nous offre ici un récit auto-biographique. Dans tous les cas, le roman est vrai, juste, tendre et émouvant aussi mais il ne manque pas d'humour !
Bien que l'histoire se déroule en 1960, c'est une histoire qui parlera aux enfants. Certes, pas en ce qui concerne le maillot de bain mais pour les complexes, l'envie de plaire, sentir son corps qui change, avoir le sentiment d'être incompris par les adultes, bref tout ce qui marque le début du passage de l'enfance à l'adolescence.
 

****************************

Le vieux cheval et la mer
Olivier Lhote
Philippe Diemunsh
Editions Lito
Gwen, Josselin et Nolween ont la chance d'avoir des parents éleveurs de chevauxLe plus vieux d'entre eux, Gépéto, est en fin de vie. Les deux frères décident de lui offrir un dernier voyage sur la plage
 Là-bas, pendant quelques minutes Gépéto est le plus heureux mais il finira par s'éteindre doucement, allongé sur le sable et accompagné par les paroles de réconforts des jeunes garçons. 
Un très joli roman, très touchant, qui parle de la mort sans tabou mais avec délicatesse. Le récit au doux air marin, sent bon la liberté et l'auteur parvient à nous faire sourire malgré la mélancolie. Une série que j'aime beaucoup, à faire découvrir aux enfants dès 7 ans.

****************************

Tous différents : un livre-jeu à emporter partout
Céline Claire 
Gwenaëlle Doumout
Editions Les p'tits Braques
Pour finir, non pas un roman mais un album, un livre-jeu à emporter partout. Avec son petit format et sa couverture cartonnée (bien plus résistante), il est à glisser dans les sacs à dos des enfants pour les voyages en car, ou pour les journées sur la plage, pour les randos en montagne c'est nickel aussi, pour s'occuper chez mémé en attendant que les cousins arrivent, parfait également... 
Le livre commence par un mode d'emploi bien utile. Au fil des pages, il est proposé onze scènes différentes où l'enfant doit suivre les consignes et retrouver les personnages, animaux ou objets demandés
Une douzième double page quasi vierge existe, où l'enfant laissera parler sa créativité mais tout en étant également guidé par des consignes.
Les saynètes fourmillent de détails, il n'est pas aisé de trouver ce que l'auteur nous demande, cela prend du temps et pendant que l'on cherche on remarque d'autres détails amusants, d'autres personnages et on s'invente des histoires
Pour en revenir au titre, l'album met l'accent sur la diversité des individus dans notre société, gros, mince, noir, blanc, en fauteuil roulant, grand, petit, on est tous différents. C'est assez rare de voir les différences ethniques, sociales, et physiques représentées dans les albums, c'est donc fort agréable que ce soit fait ici. 
"Les mots d'amour sont toujours les mêmes, quels que soient ceux qui les prononcent, quels que soient ceux qui les reçoivent."

****************************

Avec ma comparse du si joli blog "A l'ombre du Saule", nous avons décidé de programmer le même jour notre sélection personnelle de livres à mettre dans les valises des loupiots. Je vous invite à aller consulter sa sélection (qui n'est donc pas la même que la mienne, nous n'avons qu'un seul livre en commun), ICI

A venir très vite sur nos blogs : La sélection de livres à mettre dans la valise pour les petits, celle pour les ados et enfin une sélection spéciale "vacances". 

3 commentaires:

  1. Tres belle sélection! Le mystère de la chambre noire me tente vraiment!

    RépondreSupprimer
  2. Chouette sélection ! J'ai noté quelques titres ! Merci ^^

    RépondreSupprimer
  3. Jolie sélection, je note le dernier et j'attends avec impatience la sélection ado :)

    RépondreSupprimer