mercredi 7 août 2013

La fille du calligraphe

La fille du calligaphe
Cat Zaza
Editions Marmaille et compagnie
Menglu est la fille d'un calligraphe chinois. Celui-ci aimerait transmettre à sa fille son savoir, malheureusement l'enfant n'est pas assez concentrée et ses idéogrammes restent maladroits. Jusqu'au jour où, en l'absence de son père, une vieille marchande ambulante lui vend un pinceau magique...
Magnifique ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas été transportée à ce point par un album !
C'est un conte original, d'inspiration chinoise, dont le récit nous emmène littéralement au coeur d'une belle histoire.
J'étais suspendue aux mots de l'auteure, totalement prise dans l'aventure de la petite Menglu.
Les illustrations sont splendides. A la première lecture, j'étais tellement attachée au texte que je n'ai  prêté attention qu'aux dessins principaux. A la seconde lecture, les illustrations m'ont parues si riches en détails, que j'ai été étonnée de ne pas les avoir remarqué au préalable. Ces détails donnent presque un nouvel angle de lecture au récit. C'est subtil et c'est un régal d'examiner avec attention chaque page. L'auteure a réussie à créer un monde enchanteur peuplées de créatures fantastiques et de personnages imaginaires. Au sein de ses dessins, l'auteure a différencié par la couleur ce qui tient de l'imaginaire et de la réalité, ce qui fait partie du domaine de l'imagination est en noirs et blancs, alors que ce qui existe réellement est en couleurs.
C'est un album sur la transition, la relation père-fille et la pression parfois grande sur les épaules des enfants. Par certains côtés, le texte m'a fait penser à la méthode des alphas (vous connaissez ?) qui est une méthode d'aide à la lecture, car ici aussi ce qui semble ressortir des pages c'est qu'il ne faut pas avoir peur des mots, d'ailleurs c'est clairement ce que dit le dragon à la fillette. 
"Il ne faut pas avoir peur des lettres, elles sont bienveillantes."
En ce qui concerne l'édition, l’album est un merveilleux livre-objet avec une  reliure bodonienne. On ne peut que féliciter l'éditeur de nous offrir un livre de cette qualité. La couverture est en carton très épais, elle a été évidée pour permettre au dessin de la page de garde d'apparaître tel un portrait dans un cadre.
Les pages de garde sont d'ailleurs à l'image du livre entier, c'est-à-dire magnifiques.
Un album tout en finesse, un immense coup de coeur que je vous recommande chaudement !

5 commentaires:

  1. Waouh! il a l'air magnifique, et ton avis me donne trop envie! Je l'avais vu et j'hésitais à l'acheter à ma fille, je crois que je n'hésiterai plus, là! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu au mois de juillet et j'ai beaucoup apprécié également :)

    RépondreSupprimer
  3. Un immense coup de cœur pour moi également =)

    RépondreSupprimer
  4. Je le note tout de suite car cela fait deux ou trois fois que je le croise et il me tente beaucoup beaucoup !!! :) Merci!

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air tellement bien ! Découvrir d'autres pays et usages c'est génial ! C'est un bon moyen d'aborder les pays asiatique ! :D Je me le note ! :D

    RépondreSupprimer