vendredi 2 août 2013

Lectures d'été # 3 : Les idées pour les ados

Heureux qui comme Ulysse a fait un bon voyage... Voici une sélection de romans pour adolescents à glisser dans leurs sacs à dos pour ces dernières semaines de vacances ! 


************************** 

Ligne 15
Ma métamorphose
Tome 1 : Joséphine
Florence Hinckel
Editions Talents Hauts
 Ils sont 8, amis depuis la sixième, et ils se retrouvent tous ensemble deux jours avant leur rentrée en troisième. Dans la peur de s'oublier, il décident d'écrire à tour de rôle et durant un mois chacun afin de garder une trace de cette dernière année de collège et de leur amitié profonde, l'année de leur 15 ans qui plus est.
Joséphine, notre narratrice est celle qui a eu l'idée de ce partage de ressenti aux travers des écrits, et c'est elle qui, après tirage au sort, est désignée comme la première à écrire. Durant ce mois, la jeune fille va se chercher. Le roman porte bien son nom, Jo va se métamorphoser quelque peu. Ses seins poussent d'un coup, ses copines la tannent de trouver un petit copain... Jo se retrouve un peu perdue. Les garçons, à part ceux de la bande, elle ne connaît pas, elle n'est jamais sortie avec l'un d'entre eux et ne semble, du moins au départ, peu pressée de le faire.
La jeune fille va évoluer et tenter de trouver qui elle est. Elle aura fort à faire car en plus des garçons et des copines, elle doit faire face à une crise parentale qui l'inquiète, sans oublier son chat asthmatique à surveiller.
Le récit est très agréable à lire, avec légèreté et justesse, l'auteure parle des soucis d’adolescents. Si on ne s’attache pas encore à tous les gamins de la bande, on a hâte de les découvrir au fil des tomes. A découvrir dès 12/13 ans.

************************** 

Rendez-vous en septembre
Anne Vantal
Editions Gallimard
Scripto
Un récit qui touche à tout ce que j'aime, c'est un texte réaliste, sans concession qui offre le portrait de 11 grands adolescents. 11 filles et garçons venant d'une même classe, qui ont fait une photo de groupe au soir des résultats du bac et qui se donnent rendez-vous en septembre. Nous allons suivre chacun de ces jeunes pendant les vacances, sur une courte durée. Et à mesure que l'auteure passe d'un personnage à un autre, le récit avance chronologiquement et la rentrée se rapproche.
11 jeunes, 11 personnalités bien différentes, 11 aventures du quotidien aussi dissemblables les unes que les autres. Entre celle qui va travailler auprès d'enfants et adolescents en grandes difficultés, celui qui ne répond pas au téléphone à sa copine et part draguer une autre fille, celui qui contemple la décrépitude de sa famille depuis la mort de son père, celle qui voit tout voler en éclat à cause d'un test positif, celui qui passe un séjour pourri en Ecosse, celle qui prend des risques et se sent plus forte que les éléments, celui qui prend une grande décision, celui qui pleure et rêve de musique... et au milieu de tout ça, un drame.
Une vie qui bascule au moment même où tous les autres sont en train de changer, un événement qui va encore plus accentuer les choses et certainement marquer leurs entrées dans le monde des adultes.
Prenant, très bien écrit, ce roman m'a certainement un peu trop minée pour être un coup de coeur mais j'ai énormément aimé.
En tous cas, le ton de l'auteur sonne juste et les vies des personnages parleront forcément aux adolescents. A découvrir dès 13/14 ans.

************************** 

Ma vie océan
Mireille Disdero
Editions du Seuil
Heloïse a perdu ses parents lors de vacances en Thaïlande (tsunami du 26 décembre 2004). Incapable de faire face à leur décès, elle devient mutique et flirte dangereusement avec l'anorexie. Elle est placée dans un "chalet de convalescence", où grâce à l'amitié et au soutien d'une amie du foyer ainsi qu'au sourire d'un garçon, elle va peu à peu reprendre pied. Même si le chemin est long et non sans obstacle.
Marqué par le style réaliste de l'auteur, le texte est touchant sans être larmoyant. Ce que j'ai préféré dans ce roman, c'est l'absence de manichéisme chez les personnages. Héloïse, son amie Katty, Théo le beau gosse qui la charme, sa tante qui va la recueillir, le gardien bourru, tous ces protagonistes possèdent de multiples facettes et rendent le roman d'autant plus riche en émotions.
A découvrir dès 12/13 ans.

************************** 

Le soleil et la mort 
Elise Fontenaille
Editions Grasset Jeunesse
Ulysse n'est pas dupe, il a tout pour être heureux. Une belle et grande maison, un père et une belle-mère. Sauf que tout ça, c'est nouveau, ce n'est pas vraiment sa vie. Élevé par son grand-père, Anton, après la mort de sa mère, il a grandi loin de son père. Mais la mort subite d'Anton a tout changé et Ulysse se retrouve coincé dans un milieu et parmi des gens qu'il n'aime pas (et qui le lui rendent bien). Malgré la douleur de la perte de son grand-père qu'il adorait, Ulysse s'accroche, essentiellement grâce à sa chatte, qu'il a vu naître et qu'il a élevé. Mais lorsque sa belle-mère écrase l'animal en voiture, tout bascule et le dernier lien qui le retenait n'existe plus. Le jeune homme est alors dévoré par des idées noires et passe ses jours et ses nuits à parler de suicide sur internet. Il trouve même un site 'Le soleil et la mort", où des jeunes suicidaires se regroupent. 
"On était là pour montrer nos plaies, on les léchait devant les autres, comme des chats." Sur le site, il rencontre un groupe vraiment motivé à passer à l'acte. Kim, battue par son père et empêchée de poursuivre ses études où pourtant elle excelle, Océane abusée sexuellement depuis l'enfance, Marco marqué par une mère dépressive, Martial détruit par un chagrin d'amour et à la tête de ce petit monde, Vlad, étudiant, beau et assez mystérieux. 
"Et Vlad orchestrait nos désespoirs. Le spleen, comme il disait. Lui, on ne savait pas trop pourquoi il voulait en finir."
Ensemble, ils vont mettre au point leur suicide collectif, mais vont-ils finalement pouvoir aller jusqu'au bout ?
Le récit sensible permet de parler d'un sujet assez tabou, l'envie de se tuer chez les jeunes et Elise Fontenaille met des mots justes sur le mal-être adolescentPrenant, angoissant, le roman est à la frontière du thriller. Le style de l'auteure est dynamique et très actuel, le roman assez court (97 pages) est d'autant plus facile à lire et se dévore d'une traite. Malgré son thème, le livre est plein d'espoir et de mise en relief de petits bonheurs simples de la vie. On peut aussi s'amuser à repérer les multiples références culturelles grecques distillées au fil des pages. A découvrir dès 14 ans

************************** 


L'été où j'ai appris à voler

Dana Reinhardt
La Martinière J Fiction
Nous sommes en 1986, et dans un univers décalé, une fromagerie, nous découvrons la vie de Birdie. Notre jeune narratrice a 13 ans, un fort béguin pour Nick, l'employé de sa mère, la propriétaire du magasin, et un rat nommé Hum. Birdie a peu ou pas d'amis de son âge, elle aimerait qu'il en soit autrement mais elle se sent plus à l'aise avec sa mère et la meilleure amie de celle-ci, ainsi qu'avec Nick. Une nuit, elle découvre un adolescent à l'arrière de la boutique en train de prendre les rebuts du jour, il s'agit d'Emmett, un jeune garçon mystérieux qui va progressivement prendre de l'importance dans la vie de Birdie. En parallèle, la jeune fille découvre un carnet de listes établies par son père, mort lorsqu'elle avait 3 ans. Une des phrases de ce carnet va sûrement être l'une des bases, avec sa rencontre avec Emmett, de l'émancipation de Birdie cet été-là
"Craintes : Ne jamais voir ma Birdie apprendre à voler."
C'est un roman d'apprentissage agréable à lire même si le récit a un rythme assez lent. Les personnages se tiennent, chacun prend de l'ampleur et de la consistance aux yeux du lecteur. Le récit est celui d'une jeune fille qui prend son envol, comprend enfin que sa mère est une personne à part et indépendante, et découvre une belle amitié

************************** 

Mon coeur dans les rapides 
Ahmed Kalouaz
Editions Rouergue
Nous sommes en été. Issue d'une famille aimante, Juliette a décidé de quitter la chaleur étouffante de Montélimar pour passer une semaine en camp de canoë en Ardèche pendant que sa petite soeur fera une randonnée équestre dans le Vercors. La jeune fille part accompagnée par une de ses copines, Léa, aussi surexcitée et vive que Juliette nous apparaît timide et calme. Mais il suffit d'un échange de regards pour qu'elle ose et c'est ainsi que Juliette va trouver son Roméo dans les bras de Nicolas. Une magnifique histoire d'amour douce et tendre à l'image des deux protagonistes. Pas d'ados rebelles ici, pas de langage vulgaire ou crû, seulement deux adolescents à fleur de peau, qui s'effeuillent, s'effleurent et se découvrent. Le récit se déroule sur une semaine de camps, le rythme est assez lent, il n'y a pas d'action à proprement parler malgré les activités de canoë et un bal.  Mais le style de l'auteur est fluide, les mots sont beaux, ils coulent tout seuls et on se laisse transporter. Un beau roman, profondément poétique, à lire dès 13/14 ans. 

************************** 

plan B pour l'été
Hélène Vignal
Editions Rouergue
Après une semaine avec sa mère et sa grand-mère, Louise se rejouit à l'idée de passer une semaine au camping avec son meilleur ami, Théo. Malheureusement, tout est annulé lorsque sa mère ne peut plus les accompagner. A 15 ans, impossible de laisser les deux jeunes gens sans la surveillance d'un adulte. La seule solution serait que Jamie, la grand-mère de Louise les accompagne. Mais convaincre une psychorigide de jouer les chaperons n'est pas une mince affaire...
Un récit surprenant ! Un style sarcastique, une ambiance à la fois mélancolique et très gaie où quelques touches mystiques se mêlent
Les personnages sont hauts en couleurs. Louise, notre narratrice, dont j'ai apprécié les apartés, est pleine d'ironie. C'est une fille entière et franche. Son amour pour Théo est assez excessif, comme on peut en faire la démonstration à cet âge. Ce livre est peut-être avant tout la rencontre entre une "petite" fille et sa grand-mère. Cet été-là va être pour Louise un retour sur ses origines  et son passé tout autant que sur celui de sa grand-mère. Beaucoup d'humour et beaucoup d'amour pour au final un roman qui m'a paru trop court tant j'aurais voulu encore partager un bout de chemin en compagnie des personnages. 

************************** 

Sorcière blanche et Pirate Rouge

Anne - Marie Desplat-Duc
Editions Rageot
Nous sommes aux XVII e siècleJosselin et Agathe sont nés de deux parents nobles mais alors que leurs mère est enceinte d'Agathe, leurs père est jeté au cachot. Pendant quelques années la mère des enfants va les faire vivre jusqu'au jour où le frère et la soeur tombent gravement malades. Ils sont alors recueillis par leurs tante et élevés dans un château en Bretagne. A l'orée des 18 ans de Josselin et des 15 ans d'Agathe, leurs parents réapparaissent et les amènent avec eux pour un voyage jusqu'aux Caraïbes. Alors que le père leur avait promis la fortune, la vie à Saint-Domingue est bien plus difficile que prévu. Pour Josselin et Agathe, c'est le début de l'aventure...

Le roman se divise en deux parties, la première étant consacrée à Agathe, la seconde à Josselin. Agathe va se consacrer à l'étude de la médecine naturelle et acquérir le don de l’imposition des mains. A Saint-Domingue, elle aura la vie dure mais pourra compter sur ses amis. C'est une jeune fille courageuse, qui va prendre parti pour la cause des esclaves. Malheureusement pour elle, elle subira la pression d'une mère difficile et égoïste. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé suivre mais la fin m'a laissée un goût amer, je m'étais tellement attachée à ce personnage qui contrastait avec les idées sexistes de l'époque que j'ai été déçue du choix de l'auteure pour sa destinée. 

La seconde partie commence directement avec les souvenirs du narrateur, donc cette fois Josselin. En deux pages, il retrace les dix-huit premières années de sa vie jusqu'à l'arrivée de leurs parents. Étrangement  je pensais ne pas aimer la seconde partie, j'ai même été plus longue que prévue pour commencer à la lire, car le portrait que dressait Agathe de son frère m'avait repoussée. Mais force est de constater que l’auteure a fait très fort et nous montre que le point de vue par lequel on regarde, change tout, ainsi Josselin m'est apparu très vite beaucoup plus sympathique que le laissait penser Agathe. Contrairement à sa soeur, Josselin rêve de grandeur et de voyage au lointain pour faire fortune.A Saint-Domingue, il arrive à prendre la tête d'une bande de crapules, et c'est avec eux qui se lancera dans la flibusterie. Malgré le sang qu'il fait couler, le personnage garde une certaine morale. Impossible de ne pas être charmée par le héros dépeint par l'auteure, il est opposé à esclavagisme, il a le coeur tendre et fidèle et il a également le sens de l'amitié. 
Les destins croisés de Josselin et Agathe sont extraordinairesLes pirates, la cause des noirs, l'amitié, l'amour, un cocktail explosif pour un vrai roman d'aventures. 

************************** 

Ma vie toute pourrie
Jenny Smith
Editions Nathan
Samantha a vraiment une vie toute pourrie. Jugez plutôt... Sa meilleure amie, Gemma a déménagé à l'autre bout du monde, Sam se retrouve alors seule au collège. L'arrivée d'une nouvelle élève qui n'est autre que sa meilleure amie d'enfance, Cat, avec laquelle elle avait perdu le contact, pourrait arranger les choses ? Mais Cat, a tout pour elle, belle, populaire, elle fait même partie d'un groupe de rock, pas facile pour Sam de tenir la comparaison. Ou alors elle peut s'accrocher à l'espoir de sortir avec David, le garçon sur qui elle a craqué ? Mais d'une part, il est végétarien alors qu'elle est la fille... d'un boucher et d'autre part, elle a réussi à se chamailler avec la petite soeur de David. 
Alors oui, c'est sûr Sam a bien une vie toute pourrie...
C'est un roman pour adolescent qui fait la part belle à l'amitié, très sympathique, drôle et mignon, il est agréable à lire. Samantha est une héroïne attachante, elle manque de confiance en elle, maladroitement elle essaie de ressembler à son amie d'enfance mais elle est aussi dynamique et pleine d'auto-dérision.
Le récit aborde quelques sujets sérieux comme le harcèlement au collège ou la drogue du viol mais en restant à la surface des choses. L’histoire de cette Bridget Jones adolescente est avant tout pleine de fraîcheur et de légèreté. Le ton et le style de l'auteure sont très actuels, sms, message sur facebook, Sam est une fille d'aujourd'hui et les adolescents se projetteront facilement dans son univers. A découvrir dès 11 ans

************************** 

Une fille dans la forêt 

Christel Mouchard
Editions Flammarion
C'est le premier jour des vacances, Linda jeune québécoise de 16 ans, se réjouit à l'idée de passer ses journées sur son kite-snow. Une intervention chirurgicale de sa mère décidée en toute urgence, va bouleverser ses projets. La voilà expédiée au coeur d'un village indien au fin fond de l'Amazonie, chez son père. Car Linda est métisse, moitié française, moitié indienne. Mais si elle a vécu les 6 premières années de sa vie à Samiyaku, en dix ans, elle n'y ait jamais retournée et n'a jamais revu son père.
En Amazonie, elle va devoir faire face à nouveau à l'absence de son père, pris dans la tourmante de la lutte contre une compagnie pétrolière, une grand-mère à la fois acariâtre, autoritaire et bizarrement bienveillante, et un demi-frère très hostile. Comment s'apprivoiser lorsque l'on est si différents ? Les indiens tout comme Linda fourmillent d'idées préconçues vis à vis de l'autre.
"Moi qui croyais que vous viviez tout nus, comme dans les films !"
Le récit raconte comment Linda va remonter le fil de ses souvenirs et renouer avec ses origines, réussir à s'intégrer et à se sentir chez elle au sein du village, tout en étant inscrit dans la réalité difficile, ce que vivent les peuples d'Amazonie aujourd'ui. A découvrir à partir de 11 ans


Je vous conseille aussi : 

************************** 
Avec ma comparse du si joli blog "A l'ombre du Saule", nous avons décidé de programmer le même jour nos sélections personnelles de livres. Je vous invite à aller consulter sa sélection d'aujourd'hui, 


Vous trouverez également mes sélections de livres à mettre dans les valises des petits, des 6 - 11 ans et sur le thème des vacances. 

Celles de "A l'ombre du Saule"...



***************************
Bon mois d'août à tous !! 

5 commentaires:

  1. "L'été iù j'ai appris à voler" est dans ma PAL, il faut que je l'en sorte car cette période est idéale pour le lire !

    "Ma vie toute pourrie" : lecture très agréable et drôle !

    RépondreSupprimer
  2. j'ai lu et adoré "ma vie océan". gros gros coup de coeur

    RépondreSupprimer
  3. Encore de très bons titres ! Je note certains titres qui me font envie !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai détesté "rendez vous en septembre" mais beaucoup aimé L'été où j'ai appris à voler.
    Super idée cet article ! :D

    RépondreSupprimer
  5. moi non plus je n'ai pas été séduite par ce rendez vous en septembre...

    RépondreSupprimer