mercredi 4 septembre 2013

Genesis Alpha

Genesis Alpha
Rune Michaels
Editions Milan
Collection Macadam
"Peut-on être génétiquement programmé à devenir un meurtrier ? Josh est un «bébé-médicament», un enfant conçu par ses parents dans le but de sauver son frère, Max, atteint d’un cancer. Sans Max, Josh n’existerait pas. Sans Josh, Max n’existerait plus. Alors, lorsque Max est arrêté pour le meurtre d’une jeune fille, Josh se demande si lui aussi a le crime inscrit dans les gènes."

J'attendais beaucoup de Genesis Alpha et je n'ai pas été déçue. Le roman se construit surtout sur le dialogue entre la jeune soeur de la victime, Rachel, et le jeune frère du tueur, Josh, et j'ai souvent eu les larmes aux yeux pendant ces joutes verbales. 
"_Vu de l'extérieur, tu lui ressembles beaucoup. Tu es sûrement pareil à l'intérieur... Tu dois penser comme lui. Ressentir les mêmes choses que lui. Si toutefois tu en es capable.
Les murs semblent s'être rapprochés. [...] Je ne serais jamais comme lui. Je ne laisserai pas ça arriver.
_ Je ne suis pas un meurtrier.
[...]
_ Pas encore."
Il est difficile de ne pas être touché par la détresse de Josh qui est le narrateurJ'ai été prise aux tripes par la force du récit et par l'émotion qui passe dans ce qu'il ressent.  Quant à Rachel, elle raconte et confronte son point de vue à celui du jeune garçon. Cette jeune fille est un personnage fort du récit, perturbée, parfois presque malsaine, elle finit toutefois par attirer la sympathie tout autant que Josh car derrière ses apparences toutes en dureté et en sarcasmes se cache une réelle souffrance. Autres protagonistes qui marquent : les parents de Josh. Leurs réactions, très humaines, s'adaptent à la fois aux caractères que leur a créé Rune Michaels, et à ce que peut ressentir un père et une mère projetés dans l'horreur de découvrir que leur enfant n'est pas celui qu'ils croyaient. Avec minutie et encore une fois, beaucoup de justesse, l'auteur appréhende l'évolution de comportement de cet homme et de cette femme pris dans la tourmente. L'histoire est décrite de manière crédible, le lecteur visualise donc bien la famille et son environnement. 
Sombre et inquiétant, remplie de mystères, de suspense et marquée par un lourd secret de famille, Genesis Alpha m'a fascinée mais aussi m'a fait trembler. Ce roman est très prenant et le texte est tout autant dur qu'il est poignant. Le style d'écriture est impeccable et la plume entraînante. Le roman étant assez court, j'ai pu le dévorer d'une traite, plongée dans l'univers tourmenté des pensées du narrateur.
Ce n'est pas un roman d'action, c'est un passionnant thriller psychologique et même, si c'est possible, philosophique car le récit renvoie le lecteur de nombreuses questions sur le bien et le mal, sur la pseudo connaissance de ses proches, l'identité et le libre arbitre, et enfin sur les lois éthiques pour les sciences. C'est en fait un bon mélange entre les genres car il ne faut pas oublier le côté science-fiction. L'auteur mène également une subtile réflexion sur les jeux vidéo.  
Genesis Alpha est le premier roman de Rune Michaels, il s'agit ici d'une réédition ainsi il est paru initialement en 2008. Je suivrais avec attention les futures publications de l'auteure tant j'ai aimé celui-là. (A noter, que son deuxième roman a été publié sous le titre "La voix derrière la porte" en 2010, chez Casterman). 
 A l'heure des séries, voici un excellent one-shot, à découvrir dès 13 ans

1 commentaire: