mardi 8 octobre 2013

La bande à Grimme et les magiciens du monde

La bande à Grimme et les magiciens du monde
Aurélien Loncke
Editions L'école des Loisirs 
Collection Neuf
"La bande à Grimme et les magiciens du monde" s'ouvre sur les enfants qui veulent se venger du riche Henry Harrings qui leur avait promis une récompense dans le premier tome et ne l'avait finalement pas fait malgré le succès de leur mission. Peu de temps après, cet homme est enlevé en même temps que Griotte par la bande de gamins rivale à celle de nos héros, des loubards. En fait, cette troupe de vauriens jaloux de la nouvelle richesse de la bande à Grimme souhaitait en prime faire cracher des sous au richissime homme d'affaire.

Heureusement, un enfant clochard a vu la scène et a entendu la bande rivale parler d'une taverne mal famée, un repaire de brigands où seraient enfermées les victimes du rapt. Les enfants décident alors de voler la voiture d'Harrings et de contraindre le chauffeur de les emmener jusqu'à la taverne pour délivrer les deux malheureux.

Après un coup de coeur énorme pour le premier tome, le début de ce nouveau volume déçoit un peu car il fait perdre de son charme à la série, les enfants sont trop bien habillés et tout est légèrement trop facile. Mais à partir de la disparition de Griotte, la plus petite et la plus mimi de la bande, un peu la chouchoute de ses acolytes, les enfants repartent un peu plus à l'aventure pour la retrouver. Cela nous remet dans une ambiance pleine de malice où les enfants sont les rois de la rue et de la débrouillardise, qui bousculent les adules, où les mômes se chamaillent, se bagarrent et rigolent en même temps et c'est cette atmosphère qui est un délice à lire.

Concernant la magie, dans le premier nous avions l'impression de simples tour de passe-passe mais qui pour l'époque captivaient tout le monde. Dans ce second tome, on perd le côté féerique, merveilleux, on n'imagine plus les enfants émerveillés par les tours et c'est dommage.
Il n'en reste pas moins que le texte est dynamique,  vivant et amusant avec des jurons qui fusent dans tout les sens.

Le lecteur s'attache véritablement à ces gosses malins comme des singes et qui arrivent à leurs fins. L'histoire finit bien mais s'arrête sur un mystère concernant l'origine de deux enfants. C'est une série vraiment chouette à faire découvrir aux enfants dès 9 ans.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire