samedi 19 octobre 2013

La colère des hérissons

La Colère des hérissons
Jacques Cassabois
Editions Hachette
 
Aujourd'hui, 19 octobre, a lieu dans de nombreux pays la deuxième journée internationale contre la fracturation hydro-chimique. Le bon jour pour écrire la chronique de la colère des hérissons, un roman qui traite en fond de la problématique du gaz de schiste.

Clémence et Louis ont 16 ans. Ils sont inséparables depuis la maternelle. Un amour fusion les unit et leurs familles respectives se sont accommodées d'avoir un nouveau membre. Clémence est devenue la fille des parents de Louis, Brigitte et Antoine. Louis, le fils de Jean le père de Clémence. La mère de la jeune fille par contre n'est plus là, tuée par un cancer contracté à force d'utiliser des pesticides pour les besoins de l'exploitation agricole familiale. Ce décès a bouleversé l'ordre des choses, modifié les mentalités du père et de la fille, désormais toutes les terres sont passées en convention bio. Lorsque la lourde menace d'extraction du gaz approche, Jean ne supporte pas l'idée de voir son travail pour faire retourner le sol au propre mis à zéro. Pour Clémence et Louis, une réunion à la mairie, qui voit son maire et de nombreux habitants retourner leurs vestes et semblaient s’accommoder de l'idée que les forages aient lieu, est un fabuleux déclencheur de leur conscience aiguë qu'il faut protéger la terre et que c'est à eux de le faire. Aux jeunes de reprendre le flambeau de la lutte ! Louis et Clémence créent un groupe, Les Hérissons en colère, et ont bien décidés de se faire entendre. Mais leurs actions ne sont pas vues d'un bon oeil par tous... 

Les personnages m'ont de suite émue et dès les premières pages j'ai eu du mal à retenir mes larmes en sentant la détresse de notre jeune héroïne. 
Clémence et Louis sont de beaux personnages principaux. Les deux adolescents sont déjà ensemble dès le début du roman ce qui nous évite une romance qui traînerait en tergiversation. Ils s'aiment et les scènes d'amour sont décrites de la manière la plus poétique qui soit. Attention, leur histoire est belle mais tragique. Préparez vos mouchoirs ! 
Les personnages secondaires sont assez bien développés. Le lecteur sent l'amour et la fierté du père pour sa fille. Les parents sont attentifs mais savent également dire leurs doutes et leurs réticences. L'auteur n'oublie pas d'inclure ce qu'il faut de préoccupations scolaires pour rendre l'histoire crédible. 
Pour les autres protagonistes, comme les amis de Clem et Lou, j'aurais aimé qu'ils soient encore plus présents mais ils ont déjà des personnalités bien définies et marquées, en fait c'est parce qu'ils m'ont beaucoup plu que j'aurais voulu en lire encore plus sur eux 
Le maire qui se dégonfle, les partisans pro-forage qui sortent des énormités plus grosses qu'eux et rejettent même les chiffres réels d'études effectuées, ce roman sonne juste !
Rejet, racisme, intolérance, les dialogues parlent vrais, les mots sont durs mais bien présents dans notre société. En exposant les idées préconçues d'un certain nombre de personnes, l'auteur passe un message et dénonce mais de façon romancée et ainsi très bien fait. 
"_ Ces écolos, quelle guigne ! pestait la femme. Partout, mais ils sont PAR-TOUT !
_ Et maintenant, ils les embrigadent dès le berceau ! Tu as vu son âge à celui-ci ? De toute façon, c'est stérile de parler avec ces gens-là. Ils sont contre par principe. Contre le pétrole, contre les voitures, bientôt contre la pluie et le beau temps !"
Mensonge, hypocrisie, manipulations, nous sommes plongés en pleine politique-politicienne et puis surtout en pleine actualité
Heureusement malgré les embûches, nos jeunes héros-citoyens vont également croiser des personnes bienveillantes
Quelques échanges de mails ponctuent le texte et lorsque le groupe invente une chanson, il y a même la partition et les paroles, c'est très sympa et vivant ! Le lecteur est pris dans l'énergie de ces jeunes. 
"Nos gamins, ils sont plus évolués qu'on était à leur âge. Ils ont le sens de la vie. Ils savent tout de suite quand les adultes leur mentent, et la nouveauté, c'est qu'ils se rebiffent ! Je les désapprouve pas, je les applaudis. On a de la chance de les avoir !"
Le récit fait plaisir à lire, lorsque petit à petit leur voix monte et le mouvement s'enchaîne, le lecteur jubile et aimerait juste que l'histoire soit réelle. 
"Si on pense à la destination, on est cuits ! On la trouvera trouvera toujours hors d'atteinte; c'est le meilleur moyen de se décourager."
J'arrive au bémol que je mettrais sur le récit. L'auteur distille de temps en temps et encore plus sur la fin du roman, des touches de fantastique et j'aurais préféré le livre sans ces passages. Mais ces moments toucheront peut-être plus les lecteurs autour de 15 ans et les jeunes adultes. 

En bref : Un récit remarquablement écrit ! Hyper prenant, c'est un fait de société et pourtant ça se lit comme un thriller
Un magnifique roman contemporain pour secouer et réveiller les consciencesun coup de pied dans la fourmilière ! 
Si l'intrigue trouve une conclusion, il me semble que la fin laisse une porte ouverte à une suite. Un second tome si celui-là trouve son public ? On peut le souhaiter. 
A découvrir dès 13 ans.  

4 commentaires:

  1. Je l'ai reçu, c'est vrai qu'il a l'air chouette ce roman :)

    RépondreSupprimer
  2. Je connais une amie blogueuse qui devrait adorer ! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'as convaincue, je vais essayer de le lire. D'autant que c'est un sujet qui m'intéresse, et que l'écologie notamment dans l'agriculture est un sujet critique!

    RépondreSupprimer