lundi 21 octobre 2013

My love, mon vampire

My love, mon vampire
Manu Causse
Marie-Pierre Oddoux
Editions Talents Hauts
Collection Dual
Baptiste est un jeune garçon de 16 ans, simple et qui n'aime pas se prendre la tête. Il vit avec sa tante depuis qu'un accident de voiture a tué ses parents. Il partage également beaucoup de son temps avec son grand-père
Alicia est une jeune vampire de 480 ans. Elle vit avec deux autres vampires qui décident de déménager, de quitter l'Ecosse pour s'installer en France
L'heure est au changement pour tous les deux. Baptiste se découvre des facultés intellectuelles inconnues et Alicia doit passer de son adolescence de vampire à un vampire adulte. 
Jusqu'au jour où leurs regards se croisent... Les parents d'Alicia ne se sont pas installés en France pour rien, Alicia a une mission, elle doit tuer un humain pour se nourrir. Mais cet échange bouleverse les choses, Baptiste découvre un lourd secret qui entoure sa famille, quant à la jeune vampire elle ne peut plus cacher qu'elle ressent une chose interdite chez les siens : des sentiments. 

Si c'est la belle couverture qui m'a attirée l’œil en premier, j'ai surtout eu envie de découvrir cette nouvelle collection. J'ai d'emblée trouvé que l'idée de proposer un premier chapitre en français puis un second en anglais et ainsi de suite, était innovante et formidable. Je n'ai pas été déçue ! J'ai été de suite captée par l'écriture moderne de l'auteur. Le roman dont l'histoire parle de vampire et qui commence sur le jeune héros qui emprunte Twilight au CDI sur le conseil de la bibliothécaire mais qui au bout d'une page l'abandonne le trouvant consternant, je trouve ça amusant. 
L'histoire démarre donc sur des notes humoristiques voire sarcastiques, que ce soit lorsque Baptiste est le narrateur (en français donc) ou Alicia (en anglais). 
Petit à petit, l’atmosphère tourne au mystère et au drame. Les deux jeunes gens éprouvent une forte attraction l'un pour l'autre alors qu'ils sont sensés s'entre-tuer. Cette histoire d'amour qui s'annonce tragique maintient le suspense et donnera forcément et fortement envie de lire aux adolescents. Le but étant de lire en anglais, ce récit contemporain est prenant, les initiera avec plaisir à la lecture dans cette langue étrangère. Le roman étant également suffisamment court pour ne pas lasser et freiner ces jeunes lecteurs. 
L'éditeur indique un niveau de 2 ans d'apprentissage. Pour ma part, j'ai trouvé le texte en anglais un peu plus compliqué que ce à quoi je m'attendais. Et justement, je pense que "My love, Mon vampire" peut convenir également aux adultes qui ont envie de se mettre ou se remettre à la lecture en version originale en douceur
En guise de bonus, le lecteur trouve en fin d'ouvrage, un lexique français et un en anglais, ainsi qu'un quizz (et ses solutions) et deux extraits de grands classiques de la littérature vampirique

1 commentaire:

  1. C'est vraiment original, comme concept ! Un bon moyen de se mettre à la VO comme tu dis. De mon côté, c'était surtout animé sous-titrés et Harry Potter, mais cette méthode d'apprentissage ci doit être un peu plus douce XD

    RépondreSupprimer