mercredi 6 novembre 2013

Des contes et des légendes

Partons en voyage au travers de 3 livres pour enfants de contes et légendes africaines. 


Mahboul Le Sage
Halima Hamdane
Nathalie Novi
Editions Didier Jeunesse
Contes et Voix du Monde
1ère histoire : Karim est un petit garçon qui n'aime pas manger grand chose. Il n'aime ni la viande, ni le poisson, ni les légumes. Lorsque sa mère lui demande ce dont il a envie, il lui répond de la purée de pommes de terre. Mais une fois servi, Karim continue de faire la moue et refuse de goûter. Sa mère, excédée, demande alors au bâton de frapper le garçon ! 
"La maman est fâchée,
 ghadbâna, elle regarde autour d'elle, 
elle voit le bâton, l'sa, 
contre le mur et elle dit : 
- Al'sa, darbi wouldi ! 
Bâton, frappe mon fils
qui ne veut pas manger ma bonne purée !
Mais le bâton refuse ! 
"Lâ, lâ, lâ. Ma dartli waloû. 
Non, non, non, il ne m'a rien fait. 
Waloû, waloû, waloû. Rien, rien, rien."
La femme demande donc au feu de brûler le bâton qui refuse d’obéir. Mais à son tour, le feu refuse. Alors, elle se tourne vers le seau et demande à l'eau d'éteindre le feu. 
"- Alma, tfi annâr ! Eau, éteins le feu 
qui ne veut pas brûler le bâton
qui ne veut pas frapper mon fils
qui ne veut pas manger ma bonne purée."
L'eau ne veut pas non plus. Puis la vache dans le pré refuse de boire l'eau. Mais arrive le boucher qui lui est d'accord pour tuer la vache. 
Alors tout s'enchaîne ! La vache finalement accepte de boire l'eau mais celle-ci s'empresse de dire qu'elle va éteindre le feu, qui ne tarde pas à vouloir brûler le bâton et ce dernier souhaite alors frapper le fils. L'histoire est retournée au point de départ et Karim va finalement manger la purée...
2ème histoire : Une famille, le mari, sa femme et leur fils n'ont plus de logement et de travail. Ils toquent de porte en porte mais se retrouvent face à un refus à chaque fois. Ils sortent du village et découvre une belle  maison blanche. Une vieille dame d'apparence gentille leur ouvre grand la porte mais cette femme n'est autre qu'une ogresse...
Un conte un peu effrayant, Halima Hamdame y met tant de force que le lecteur-auditeur ne peut s’empêcher de frissonner ! L'homme se fait manger par sa propre faute, il aurait dû écouter les conseils de sa femme et ne pas s'entêter.
3 ème histoire. Mahboul passe pour le simplet du village mais se révèle un fin stratège ! Par son entêtement puis par la ruse, il réussit à se faire donner la main de la plus jolie fille du village.
Voici le premier livre-CD de la nouvelle collection "Contes et voix du monde" des éditions Didier Jeunesse. 
Ici, ce sont trois contes-randonnée avec un jeu de répétition qui nous sont présentés. Chaque conte est issu de la littérature arabe marocaine où l'arabe se mêle parfois au français. C'est un des gros points forts de ce livre-CD, ces expressions et phrases dans cette belle langue étrangère chantent une douce mélodie à nos oreilles. 
J'ai par contre eu du mal avec les morales des histoires, je sais bien que nos contes traditionnels ne sont pas jolis-jolis non plus mais il n'empêche que menacer un enfant de le taper ou le mariage forcé ont un peu eu du mal à passer. 
La voix d'Halima Hamdame est envoûtante, elle réussit à faire vibrer l'auditeur-lecteur. Quant aux illustrations de Nathalie Novi, je suis fan ! Et les couleurs chaudes  permettent de nous immerger dans l’atmosphère du pays dont sont originaires les contes. 
L'éditeur souligne avec justesse que cet ouvrage peut être proposé aux populations coupées de leur langue et culture d'origine
A découvrir à partir de 4 ans.

 

************************

 Contes d'Afrique
Jean-Jacques Fdida
Rémi Courgeon
Editions Didier Jeunesse
Les histoires permettent certainement une ouverture sur l'ailleurs et ce voyage à travers l'Afrique offre un grand dépaysement car les contes sont surprenants et dépassent quelque peu la vision occidentale. Le premier se termine sur une décapitation ! Dans le quatrième, une petite fille se fait manger par un lion mais ressort par son derrière, puis mange l'énorme animal a son tour qui ressort également par ses fesses et comme ça plusieurs fois jusqu'à une action de l'enfant. 
La majorité des contes tournent autour de la parole. Les animaux sont très présent, malicieux, ils se jouent de mauvais tours les uns aux autres. 
Je trouve que cet album convient parfaitement en guise d'histoire du soir pour les plus grand. Les grands enfants autour de 10 ans ont parfois encore envie que le parent leur lise des histoires mais soit les albums sont plus adaptés pour les plus petits soit les récits sont trop longs. Ici, les histoires conviennent aux plus grands et chaque histoire est courte et parfaite pour en lire une par soir. 
Les illustrations sont très présentes, l'album est graphiquement une réussite et mélange textes, dessins, tailles et couleur de caractères variées. 
L'album est un superbe livre-objet Les feuilles sont épaisses et ont l'apparence du papier à dessin. L'édition est d'une grande qualité, c'est un réel plaisir de tenir l'ouvrage et de le feuilleter.
 

************************

Les plus belles légendes d'Egypte
Gérard Moncomble
Yann Tisseron
Editions Nathan
Thot, le dieu ibis, fait une faveur à un de ces plus fervents admirateurs en venant au chevet de sa fille convalescente lui raconter des histoires
Pas n'importe quelle histoire, des récits contant l'Egypte, comment est né l'univers, les Dieux, l'océan, la terre, le ciel, les hommes et les animaux. 
Dans ces treize contes, la plume de l'auteur est d'une très belle qualité littéraireRiches et complexes, les récit sont destinés aux jeunes lecteurs de plus de 7 ans. Les illustrations signées Yann Tisseron sont très fortes, les traits sont nets et les dessins ont du caractère. Certaines planches me font penser à un style proche du comics. Le recueil bénéficie d'une belle édition avec un grand format, une couverture cartonnée et une tranche dorée. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire