samedi 9 novembre 2013

Le Mange-doudous

Le Mange-doudous
Julien Béziat
Editions L'école des loisirs
Pastel
Pendant qu'il était à l'école, il est arrivé un drame aux doudous de notre narrateur. C'est Berk, son préféré, le canard plat arc-en-ciel, celui qui a la meilleure odeur car maman et papa sont d’accord pour ne jamais le laver, qui lui a raconté ce qu'il s'était passéUne drôle de créature est arrivée dans la chambre. Un truc bizarre tout rond, tout blanc... qui s'est jeté sur le doudou-lapin et l'a dévoré ! La chose a pris la forme du lapinou, c'est alors que les autres peluches ont compris qu'ils avaient affaire à un Mange-doudous !
"A partir de ce moment-là, ça a été l'affolement général. Mes doudous se sont enfuis à l'autre bout de la chambre." 
Les doudous se cachent dans la bibliothèque, sous le tapis, dans le coffre à jouets mais rien n'y fait, un par un le Mange-doudous les retrouvent. Un groupe de doudous courageux décident alors de l'affronter pendant que le monstre digère. 
" «Il ne faut pas attendre qu'il se réveille, sautons-lui dessus maintenant», a chuchoté Léon-le-lion. 
 «Je viens aussi», a murmuré Berk. Mais Léon a répondu sèchement : « Toi le chouchou, tu restes là ! Tu n'es qu'un vieux mouchoir sale, tu vas nous gêner.»"
Malheureusement, la fine équipe va se faire des croches-trompe, nageoire, cornes et pattes et tous vont finir en en-cas pour Mange-doudous.
Lorsque Berk voit que les derniers doudous vont à leur tour être dévorés, il saute dans la gueule ouverte du monstre. Ahahaha mais tel est pris qui croyait prendre ! Apparemment un doudou jamais lavé, au doux parfum de bave, a du mal à passer et tous les doudous sont recrachés. 
Voici exactement le style d'album qui a tout pour devenir un classique et un incontournable de la littérature jeunesse ! Un texte amusant qui fait juste peur ce qu'il faut et des superbes illustrations !
Le héros est à croquer et c'est un personnage très fort. Ce doudou préféré qui est celui qui a gardé la douce odeur de l'enfance qui a consolé les pleurs et les chagrins, a rassuré, et a été suçoté et tripoté pour s'endormir, ce doudou forcément interpelle le jeune enfant qui lui aussi a un doudou qu'il chérit plus que tout. Surtout que ce doudou est ici traité en chouchou et rejeté par les autres qui le jalousent. Le petit David-doudou canard arrive à vaincre ce Goliath-monstre malgré l'avis des autres peluches. Le texte n'en oublie  pas d'être drôle et la chute de l'histoire est truculente. Quant aux illustrations, elles sont superbes ! Les personnages sont expressifs, de la créature qui dévorent tout aux peluches bagarreuses. L'auteur est aussi l'illustrateur et j'ai envie de dire que ça se sent car les illustrations accompagnent avec perfection chaque partie du texte. J'adore particulièrement quand le Mange-doudous est malade après avoir avalé Berk ! C'est réjouissant ! Et enfin, j'ai adoré le gros clin d'oeil à l'un des maîtres de la littérature jeunesse, Mario Ramos, avec la présence de "C'est moi le plus fort" dans la bibliothèque.
Pour finir, l'édition se présente sous un album grand format qui met justement en valeur l'histoire. Un gros point fort également est le découpage et le choix dans la mise en page. 
Une réussite absolue de bout en bout ! Un énorme coup de coeur !

Edit : L'album a reçu le premier prix Landerneau Album Jeunesse !! Bravo ! Un prix amplement mérité !!

1 commentaire:

  1. Il semble vraiment superbe! Je le note pour la bibli! Bonne journée!

    RépondreSupprimer