mardi 3 décembre 2013

L'année du Tigre

L'année du Tigre
Alison Lloyd
Editions Flammarion 
Castor Poche
L'histoire se déroule en Chine antique, pendant la dynastie des Han. Hu est un enfant de paysans pauvres, vivant chichement sans manger à leur faim. Ren, lui, est le fils du commandant venant dans la ville où vit Hu, chargé avec ses hommes par l'empereur de reconstruire une partie de la muraille de Chine. Par un concours de circonstance, ensemble, les deux garçons âgés de 10 ans, vont s'entraîner afin de gagner un tournoi de tir à l'arc. 
Mais la menace gronde. Un tigre ? Les soldats idiots ? 
Dans l'ombre, une invasion de barbares se prépare...
Les deux personnages sont très vite attachants, surtout Hu qui, gentil et amusant, ne peut qu'attendrir. Ren est plus méprisant, imbus de lui-même et de ses origines. Toutefois, il n'est que le fils de la troisième femme du commandant, un statut finalement peu considéré, qui le fait souffrir. Il ne va avoir de cesse de faire ses preuves. Le tournoi est pour lui l'occasion de montrer sa valeur à son père, à qui il porte une admiration sans borne et dont il guette une preuve de reconnaissance. 
 Pour Hu, le concours de tir a une fonction plus primaire, plus vitale aussi car le lot gagnant est un cheval, ce qui permettrait à sa famille de le revendre pour avoir de l'argent. 
D'autant plus que les ennuis s'enchaînent vite. Tout d'abord, le père de Hu est réquisitionné pour la réparation de la muraille et doit quitter les siens. Ensuite, le prix des matières premières flambent suite à des intempéries. Enfin, la famille va finir par se retrouver à la rue. Mais le pire est encore à venir...
 Le récit alterne les points de vue et passe de l'un à l'autre des jeunes garçons. L'un connait l'amour familial mais meurt de faim, l'autre n'a jamais eu le ventre creux mais a le coeur vide et avide. Ensemble, ils vont tenter de sauver la ville de province chinoise car ils vont se retrouver pris dans les mailles d'un complot et de manigances d'un proche du commandant et finalement au coeur de la tourmente et de la guerre. Le style est moderne sans que cela soit choquant, cela permet aux enfants de s'identifier facilement aux deux héros, surtout que la trame est travaillée et fournit un récit historique fictif qui plonge les jeunes lecteurs dans l’atmosphère de la Chine antique. L'auteure en dit suffisamment sur les maux dont souffre les petites gens, sans en faire trop et tomber dans le pathos. Ainsi elle met le doigt sur certains dangers, tel les soldats pour la soeur aîné de 12 ans de Hu, sans jamais ni trop en dire, ni trop s’appesantir. C'est un très joli roman sur la découverte de l'amitié pour les jeunes lecteurs, un roman d'apprentissage rythmé qui passionnera les enfants. 
Côté édition, j'ai été agréablement surprise par la qualité de ce livre poche. Un peu plus large que les poches habituels et avec un papier d'assez bonne qualité. Et puis surtout, la couverture est superbe. J'adore cette illustration de Sébastien Mourrain ! Au cours du livre, le lecteur retrouve quelques dessins en noir et blanc de l’artiste. 
Haut de la tranche du livre

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire