vendredi 17 janvier 2014

Chevaliers et princesses avec gigot

Chevaliers et princesses avec gigot
Christian Oster
Audrey Poussier
Pascal Lemaître
Delphine Perret
Editions L'école des loisirs
Trois histoires sont rassemblées dans ce livre. J'ai bien aimé la première, énormément en ce qui concerne la seconde et adoré la troisième ! La première intitulée "Le chevalier qui cherchait ses chaussettes" conte la grande épopée d'un chevalier qui après un petit somme constate que ses chaussettes ont disparu. Et sans, le port de bottes n'est pas des plus confortable. Le voilà donc, à cheval et nu-pieds, mais toujours prêt à combattre les dragons et sauver les princesses. A moins que ce soit l'inverse ? Non, c'était bien ça ! Faut dire qu'il est tout déboussolé notre chevalier avec cette histoire de chaussettes perdues ! Et quand en plus, un magicien un peu zinzin et un lutin se mêlent à la partie, le chevalier risque d'exploser.
"Et, en se penchant du haut de son cheval, il arracha le bonnet des mains du magicien, en coiffa le lutin et saisit celui-ci en le plongeant tête la première dans la bouche du magicien, qui, ça tombait bien, était grand ouverte sous l'effet de l'étonnement."
C'est donc toujours sans chaussettes, qu'il part délivrer la princesse...
Le second conte, Le géant et le gigot, prend place dans une forêt où les personnages sont dépendant de la première lettre de ce qu'ils sont, pour exemple le géant s'appelle Gérard et doit forcément manger du gibier et du gigot.
"A l'occasion, il aurait bien mangé de la girafe, qui aurait été une proie à sa taille, mais il n'y en avait pas dans la forêt. C'est qu'il n'y a pas beaucoup de choses qui commencent par g et qui se mangent. Je parle du g de géant, bien sûr, pas du g de gâteau. Le géant ne mangeait pas de gâteaux, à l'exception de la génoise."
 La fée, Fleur, se nourrit de fromage et de friandise, le hérisson de houx (d'où les piquants sur son dos !) etc. Quand le géant frôle l'indigestion de gibier et gigot, il demande alors l'aide de Fleur, la fée, celle-ci le transforme illico-presto en lutin. Voici Gérard devenu Léon ! Fini les G, bienvenue les L ! A lui le lait, les lychees, la langoustine, la lotte, les lapins et les loups ! En parlant de loup, en voici un ! Affamé qui plus est ! Mais si le lutin qui commence par un L mange le loup, le loup qui commence aussi par un L ne mangerait-il pas les lutins ? Au secours fée Fleur, il y a comme un problème !
Le dernier, "Princesse pas douée" raconte la mésaventure, du moins au départ, d'une jolie et gentille princesse qui est très maladroite. Ses parents, exaspérés par cette fille non conforme à leur souhaits, la chasse du château.
"Un jour, la reine lui expliqua qu'elle en avait assez de recevoir au château des princes qui, au bout d'une demi-heure passée avec sa fille, se souvenaient soudain d'un rendez-vous urgent et s'en allaient sans jamais revenir. Sa fille, déclara t-elle, devait quitter le château, trouver un mari par ses propres moyens et le lui ramener coûte que coûte. Faute de quoi, elle n'aurait pas le droit de rentrer au château." 
Dans la forêt, la princesse rencontre un ours qui parle et qui aime lire. Pendant trois jours, il va s'occuper d'elle, le temps qu'elle soit prête à aller déposer un doux baiser sur les lèvres d'un prince maudit, endormi pour 100 ans...

Bourrée d'humour, de jeux de mots et de bonne humeur, cette compilation est quasi un coup de coeur ! Le style de l'auteur est irrésistible, sa plume fantaisiste fait mouche ! Il invente ou revisite les contes pour le plus grand plaisir des petits comme des grands. Chaque conte a de joyeuses et amusantes illustrations qui l'accompagnent. L'édition est soignée avec une couverture souple à rabats et un grand format. Pour les 7-10 ans.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire