mercredi 15 janvier 2014

Moi, Ben - Tome 1

Moi, Ben - Tome 1 : Le livre de mes records nuls
Bernard Friot
Editions Flammarion
Ben a 11 ans. Les autres (les parents, les profs) disent qu'il est nul ? Ok, d'accord, dans ce cas il décide de commencer le livre de ses records nuls. Ce ne sera que des records à la noix et il se remettra même un diplôme, à chaque fois, pour célébrer ce nouveau triste, ou pas, record. Record des insultes (celles qu'il a reçues, pas celles qu'il aurait dites, notre jeune anti-héros est très poli... enfin quasiment tout le temps), record des rots à table (la faute au tapioca et aux rognons de veau au chou (on peut le comprendre !)),

 record du fils indigne (se tromper de maman quand même !), record de saleté (pas pu prendre sa douche pendant plusieurs jours !) mais aussi des records plus précieux comme celui du silence ou encore mieux celui des sourires... Non, Ben est tout sauf nul et c'est un plaisir de partager un peu de sa vie au fil des pages... 

Il est des auteurs que j'aime mais finalement que je ne connais pas. Je m'explique. J'ai dévoré "Le livre de mes records nuls" et j'ai adoré ce roman. Ce qui m'a donné envie d'en savoir plus sur l'auteur, dont certes le nom me disait quelque chose mais ça n'allait pas plus loin, et là, surprise. Je découvre... que justement cette plume n'est pas une découverte. J'ai en fait dans ma bibliothèque plusieurs livre de l'auteur ! "Folle" (que j'aime énormément, je l'ai même lu plusieurs fois), "Lilo", "La leçon de pêche", et "Histoires pressées"... 
Mais finalement tous ces livres ne se ressemblent pas (non, je ne me cherche pas d'excuse), il me semble que chacun a un style bien différent. Dans "Le livre de mes records nuls", Bernard Friot s'est glissé dans la peau d'un môme de 11 ans. Et c'est une totale réussite ! J'ai ri, beaucoup, et j'ai eu l'impression d'y retrouver mon fils de 10 ans, et pas qu'un peu. L'auteur a remarquablement bien réussi à donner l'impression que c'est un jeune pré-ado qui s'exprime. C'est un exercice délicat et souvent pas très convaincant lorsque d'autres s'y adonnent. Ici, le ton est totalement juste, les situations crédibles, les réflexions, les pensées du garçon correspondent à la perfection à un jeune de cet âge. Le lecteur ne sent jamais l'auteur qui se cache derrière. Les jeunes lecteurs s’identifieront donc facilement et avec plaisir à ce jeune héros. Ils trouveront tout un condensé de vie quotidienne avec des relations familiales pas toujours idylliques mais qui peuvent se faire tendres (une grande soeur casse-pieds, des parents pas forcément toujours à l'écoute mais sympathiques tout de même), des amitiés variées et riches de diversité (un clown, un vieux monsieur et un camarade de collège), et de l'humour à gogo. Graphiquement le roman est également une réussite. Le livre est sensé être un livre des records nuls, du jeune personnage principal et finalement en devient par là-même un journal intime. Le visuel intérieur est original : bloc note, taille et couleurs de caractères variées, rajout de phrase en marge, de très nombreux détails qui apportent une touche d'originalité en plus. 
Concernant l'édition, le roman est un grand format à rabats, dont un propose une pancarte "Ne pas déranger" à découper. (au secours, découper un livre !) 
Un énorme coup de coeur pour ce roman juste et très amusant ! Un roman idéal autour de 9 - 12 ans !
Hâte de lire la suite. Le prochain volume sortira en mai et s'intitulera "Le cahier de mes vacances nulles". 

2 commentaires:

  1. Tu me donnes très envie de le lire celui-là ! Je vais essayer de ne pas le faire trop trainer !

    RépondreSupprimer
  2. oh il à l'air super sympathique merci pour ta chronique ^^

    RépondreSupprimer