jeudi 20 février 2014

Bazmaru et la fille du vent

Bazmaru et la fille du vent
Maëlle Fierpied
Editions L'école des Loisirs
Collection Médium
Lorsque commence le roman, le lecteur ne sait pas qui parle. Le vent ? Le soleil ? Un être vivant ? L'homme des villes est étudié, percé à jour par ce regard extérieur qui ne comprend pas comment "ceux qui piétinent" peuvent vivre ainsi leur vie. Des logements entassés les uns sur les autres, pas de nuit, pas de nourriture, peu d'arbres, seuls les chiens et les pigeons semblent être les animaux acceptés. 
Et la puanteur qui règne. Et la pollution qui envahit tout. 
Le lecteur cerne petit à petit le narrateur, il s'agit d'un jeune homme issu d'un peuple inconnu, les hommes-dauphins, et qui voyage afin de réaliser son initiation et de passer à l'âge adulte. Un cauchemar récurent, un rêve initiatique, l'amène à retrouver une fille et des dauphins. Peu de temps après leur rencontre, un accident surgit et manque de coûter la vie à la jeune fille. Grâce à une pierre magique, le garçon va la sauver mais désormais la fille est aussi spéciale que lui, elle a des branchies. Elle devient notre seconde narratrice et progressivement celle par qui l'on suit l'histoire

C'est un roman formidable, un peu obscur au départ, il prend rapidement toute son ampleur. 
Les personnages sont profondément attachants. Ils forment un duo pertinent, qui se complète bien. Petit à petit, ils apprennent à se connaître et à oublier leurs préjugés
"Je réagis enfin à ses insultes. Comment m'avait-il appelée ? Piétineuse. Je lui demandais ce qu'il entendit par là. 
_ "Les piétineurs. Ils piétinent la terre avec les yeux penchés vers le sol. Ils regardent seulement leurs pieds qui piétinent, piétinent sans s'arrêter. Jamais ils ne se regardent les uns les autres. Jamais ils ne lèvent leur regard vers le ciel parce qu'ils ne pensent pas à demain. Pour eux, il n'y a que le moment présent, ici et maintenant. 
Je ne me retrouvais absolument pas dans cette description surprenante. C'était une vision sans appel qui ne me concernait pas." 
L'histoire d'amour qui naît entre eux, n'est absolument pas niaise, elle est juste très jolie et contée avec beaucoup de pudeur
Les jeunes lecteurs seront émerveillés par les décors créés par l'auteure. Balades à dos d'orque ou de requin-baleine, voilà qui a de quoi faire rêver de nombreux enfants. Ce à quoi s'ajoute un style poétique qui transforme presque par moment le récit en conte.
Ce roman sur l'écologie  dit les choses avec sincérité et englobe cette thématique dans une très belle histoire.
"Qu'est-ce que j'y peux, moi ? Mon monde est peut-être pourri mais c'est mon monde. J'y suis née et j'essaie d'y trouver une place. Je n'y peux rien si on m'a légué des choses affreuses, sales et cassées. Je ne suis pas responsable des erreurs de mes ancêtres. Alors, arrête de m'accuser sans arrêt."
L'auteure mêle le fantastique à la réalité pour mieux faire comprendre aux jeunes lecteurs quel est l'impact de l'homme sur la planète
L'éditeur préconise une lecture de 12 à 16 ans, personnellement je pense qu'il peut être lu sans soucis à partir de 10 ans
Ce superbe roman initiatique est un gros coup de coeur. 

1 commentaire:

  1. "C'est un roman formidable", tout à fait! J'aurais voulu mettre cela seulement dans mon billet ! :D Je suis absolument fan de cet auteur!

    RépondreSupprimer