samedi 15 février 2014

Bonolon, volume 2

Bonolon, volume 2 : L'île de la tortue
Seibou Kitahara
Go Nagayama
Tetsuo Hara
Edition nobi nobi !
 Après Bonolon, le gardien de la forêt, premier recueil de la série Bonolon, je suis ravie de retrouver l'univers enchanté et émouvant de ce gros géant, esprit de la nature, ami des hommes, des animaux et de la flore.
C'est à nouveau à travers cinq histoires que l'on suit Bonolon et son ami Gon, le petit chien. A eux deux, ils essaient de réaliser du mieux qu'ils le peuvent, les souhaits des êtres en détresse. Le texte est simple et fluide, une jolie poésie musicale découle des mots de l'auteure, le lecteur prend plaisir à lire et se retrouve charmé par la douceur du récit
L'ouvrage commence par une très belle histoire où il est question de déforestation. Le jeune lecteur sera touché par le courage d'une petite tortue et ému par le sacrifice d'un vieil arbre. 
La volonté d'une seule personne aussi fragile soit-elle peut faire la différence. Nos petits actes écologiques du quotidien ne sont pas à prendre à la légère, chaque pierre de l'édifice a son importance. 
Le récit suivant est plus léger et traite de comportement social et d'amitié
Dans l'histoire d'après, une grand-mère rêve de voir son fils une dernière fois avant de mourir, ce conte aura de quoi vous faire pleurer à chaudes larmes. 
"Merci d'être toujours aussi gentille avec moi, Maman. 
Merci de faire de la si bonne cuisine. 
Merci de me chanter des berceuses. 
Merci de pleurer pour moi. 
Merci d'être ma mère. 
Merci de m'avoir donné tout ton amour." 
Le récit avec les deux garçons qui cherchent à réaliser le rêve de leur père est très tendre. Dans cette histoire, on découvre aussi que Bonolon peut voyager dans le temps !
"Ce nuage rougeoyant dans le soleil couchant est vraiment le portrait craché de Gairo. On dirait qu'il sourit doucement... En silence... Avec beaucoup de tendresse et de retenue."
La dernière histoire met en scène une petite fille malade, chérie par ses parents. Bonolon et Gon vont devoir subir quelques épreuves avant de pouvoir ramener le sourire à la fillette. 
Ces aventures humaines touchent le coeur des lecteurs. 
Ces fables comportent un message écologique compréhensible même par les plus jeunes. Ce sont des contes où le courage, l'amitié et l'amour familial sont les maîtres mots. Bonolon est un recueil qui enchante petits et grands, et qui je dois dire me laisse à chaque fois avec le coeur tout chamallow
Les illustrations débordent de délicatesse. Les personnages sont ronds, sympathiques et ont l'air très doux. Les couleurs pastels adoucissent le ton parfois mélancolique des récits. 
Ce gros recueil est aussi un très beau livre objet. Il est superbe avec un grand format, une couverture cartonnée très épaisse et toute l'illustration de la première de couverture a été passée au vernis sélectif et un signet. Ce magnifique ouvrage de contes, intemporel, est à offrir et à conserver précieusement dans sa bibliothèque. 
Le 27 février sortira le prochain album des éditions nobi nobi !, "Le Peintre". Le livre semble être dans la même veine que "La maison en petits cubes", j'ai hâte de le découvrir. 

Ce qu'en dit l'éditeur :
"Shinya, jeune peintre en bâtiment, est apprenti. Il fait un double apprentissage : celui de la vie, sur les traces d’un père qu’il n’a pas connu, et celui des couleurs, dont la palette infinie exprime la gamme tout aussi complexe des sentiments. Sur le bateau qui le mène à la recherche de la tombe de son père, une mystérieuse inconnue lui remet le pinceau de celui-ci, qui était peintre lui aussi. Un jour, il devra l’utiliser pour peindre ce bateau en blanc. Mais pas de n’importe quel blanc... du blanc d’Utrillo. Tout au long de sa vie, ce pinceau inspirera Shinya dans sa quête du coloris juste, celui qui rendra les gens heureux. 
Une histoire pleine de sensibilité et d’amour, aux illustrations poétiques et oniriques."

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire