mardi 4 février 2014

Brochettes à gogo

Brochettes à gogo
Anne Fine
Editions L'école des loisirs
Après la lecture de deux romans plutôt mauvais, j'avais besoin de valeur sûre. En faisant le tour de ma pile à lire, je suis tombée sur "Brochettes à gogo". Un roman d'Anne Fine ! Ou la promesse de passer une excellente soirée ! Adjugé, vendu, je me suis plongée dans cette histoire. 
Harry a malencontreusement mis le feu à la cuisine de sa mère. Pour pouvoir faire les réparations sans son fils dans les pattes, celle-ci décide de l'envoyer en vacances chez une personne de la famille pendant une semaine. Tante Susan plus précisément ! Harry qui ne supporte pas l'idée de passer une semaine en compagnie de sa petite cousine Titania, arrive à convaincre (avec un brin de menace tout de même, une sombre histoire de chat qui a connu un accident...) son oncle Tristram de le prendre avec lui. Tristram, coeur d'artichaut et coureur de jupons, l'amène avec lui chez sa nouvelle conquête. La jeune femme, fantasque et très "nature" (du style à rentrer en harmonie avec une pomme, imaginez...) vit sur une île quasi déserte (mis à part les mouettes et les habitants plus que renfrognés). Harry va passer sept jours pour le moins inoubliables. 
Une nouvelle fois la plume subversive d'Anne Fine fait mouche. Le récit écrit du point de vue du jeune garçon impertinent et à la langue acérée, est un régal d'humour et de franc parler. Les personnages sont truculents, les situations fantaisistes, des malentendus réjouissants, c'est un roman détente qu'il est fort agréable de lire.
Seul bémol, pour un roman qui est sensé s'adresser aux enfants à partir de 9 ans, il y a beaucoup trop de sous-entendus coquins. J'ai beau adoré les livres d'Anne Fine, ici les multiples allusions aux petites tenues de la copine du tonton, à sa petite culotte ou même vers la fin du récit à une voiture dont les vitres sont couvertes de buées, pour moi c'est too much. Je ne me vois pas faire ce livre à mon fils de 10 ans. Et pourtant tout le reste et franchement top pour des jeunes lecteurs. Donc à vous de voir si ces quelques touches vous gênent ou non pour vos loustics. Le mien attendra ses 12 ans

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire