dimanche 16 février 2014

Eulalie de Potimaron, t 5

Les folles aventures d'Eulalie Potimaron, tome 5 : Le Vampire de Castille
Anne-Sophie Silvestre
Amélie Dufour
Editions Flammarion  
"- J'ai une autre question, mais je n'ai plus d'argent. - Que veux-tu savoir ? demanda la gitane. - El Vampiro existe-t-il ? - Oui, dit-elle tranquillement. - Qui est-il ? - Personne ne l'a vu. Il peut ressembler à tout personne que nous croisons. Ecoute mon conseil : ne sors pas seule la nuit et évite de montrer ta curiosité au premier venu. L'Inquisition, à défaut de brûler le vampire, pourrait bien brûler quelques personnes qui s'y intéressent trop".

"Marie-Louise est désormais Reine d’Espagne, et Eulalie son écuyère. Madrid et la Castille se révèlent riches en découvertes, mystères et rencontres. Que Versailles est donc loin !"


Ce 5ème volume des aventures d'Eulalie de Potimaron est quelque peu déroutant. Il est moins prenant que les précédents tomes, il est donc bon de savoir avant de le commencer qu'il s'agit d'un tome charnière, un roman qui sert de jonction entre deux changements de décors, l'auteure pose de nouvelles bases, le lecteur découvre la cour d'Espagne et de nouveaux personnages. 
Eulalie est toujours une héroïne aussi dynamique, spontanée et attachante. Elle fait rapidement de nouvelles connaissances mais également s'attire déjà des ennemis. Dans la cour d'Espagne où la jeune reine Marie-Louise n'a pas que des amis, la jeune écuyère doit rester prudente.
Petit à petit, Eulalie va trouver ses marques, faire des découvertes et être assez maligne mais aussi assez généreuse pour garder une part de liberté, ce qu'elle aime tant. Eulalie est une adolescente avec toute la fougue que son jeune âge comprend, sa romance avec Philippe occupe de façon constante son esprit. Les deux amoureux se manquent mutuellement. 
Le lecteur prendra un grand plaisir de lecture notamment grâce à l'écriture toujours aussi remarquable de l'auteure. Les descriptions soignées nous projettent au coeur du XVIIe. 
Cette belle série est enrichissante, elle donne envie d'aller plus loin et de découvrir l'Histoire, la vraie, et non pas la fictive. 
A lire dès 9 ans. 

Petit + perso : Mon grand de 10 ans adore suivre les aventures de la pétillante Eulalie. Il a, comme moi, trouvé ce tome un peu lent mais m'a tout de même demandé si je n'avais pas le 6ème volume dès la dernière page de tournée. 

2 commentaires:

  1. Et quelle charnière !!! Vivement la suite!

    RépondreSupprimer
  2. une série dont les premiers tomes avaient plus aux zélèves! ton billet me donne envie d'acheter les suivants!

    RépondreSupprimer