jeudi 6 février 2014

La couleur des sentiments

La couleur des sentiments 
Kathryn Stockett
Editions Jacqueline Chambon
Actes Sud
"La couleur des sentiments", premier roman de Kathryn Stockett, est rapidement devenu un best-seller mondial, un classique incontournable. La sortie de cette édition collector chez l'éditeur français, Actes Sud, me donne enfin l'occasion de le découvrir. 
L'histoire se déroule à dans une ville nommée Jackson dans le Mississippi, au Sud des Etats-Unis, au cours des années 60. Le récit est raconté à partir des trois points de vue des trois personnages principaux, Skeeter, Aibileen et Minny.
 Skeeter (c'est un surnom) est une blanche de bonne famille, qui a grandie nourrie par l'amour de la bonne de la famille, une noire, Constantine, mais à son retour de l'université, cette seconde maman a disparue. Skeeter qui cherche à devenir journaliste, va trouver, en commençant à ouvrir les yeux, une idée pertinente, recueillir les témoignages des employées de maison, toutes des femmes de couleur, afin d'en faire un livre. C'est ainsi que la jeune fille se rapproche de l’employée d'une de ses amies, Aibileen. Mais ce projet est dangereux et doit rester caché. A Jackson, comme dans tout le Mississipi, le racisme persiste, la ségrégation, les persécutions font rage. Minny est une autre servante, la meilleure amie d'Aibileen, et elle ajoutera son récit aux écrits recueillis par Skeeter. Le mouvement des droits civiques est en marche mais les trois femmes vont encore être victimes du système mis en place dans l'Etat. 
Il n'y a pas un seul moment ennuyeux dans ce roman. Les 500 pages passent même trop vite et on aimerait continuer le chemin en compagnie de ces femmes incroyables encore une bonne centaine de pages. Je crois que je peux dire qu'un roman est vraiment bon lorsqu'après avoir tournée la dernière page, je continue à rêvasser et à imaginer la suite des vies des personnages. J'ai beau me raisonner en me disant que le livre est une fiction, l'auteure a réussi à créer des protagonistes si vivants qu'il est difficile de ne pas avoir envie d'imaginer ce qui pourrait leur arriver après. Les personnages sont merveilleusement développés, chaque protagoniste a un caractère tranché. En ce qui concerne les trois principaux, Aibileen et Minny sont formidables. Aibileen est pleine de force et de dignité, aimante, dévouée aux enfants de ses patrons, c'est un personnage remarquable. Minny est impertinente et terriblement attachante. Skeeter est plus jeune, elle est blanche et a été préservée toute sa vie, elle a donc au départ un idéalisme qui frôle la naïveté mais son personnage va beaucoup évoluer au fil des pages. D'ailleurs, chaque personnage du récit va changer, voir sa vie ou sa façon de penser transformée. Il y a une multitude de personnages sur lesquels je pourrais revenir, de nombreuses maîtresses de maison laissent un fort (et amer !) souvenir. 
C'est une histoire très forte, très touchante mais sans être mélodramatique, le lecteur a même souvent le sourire aux lèvres. J'ai apprécié que l'auteure ne fasse pas la surenchère de la violence, certes il y a des épisodes difficiles mais l'espoir domine toujours. Ce qui est également impressionnant dans ce roman, c'est l'authenticité qui ressort du récit. Les dialogues sonnent justes, le contexte historique est respecté, le réalisme transparaît à travers toutes ces tranches de vie. Car il n'y a pas qu'une histoire entre ces trois femmes. Le lecteur les voit jour après jour chez elles ou au travail. De très nombreux sujets sont ainsi traités : racisme bien entendu, humiliations, alcoolisme, violences faites aux femmes, fausses couches, différence, amour, amitié et tant d'autres. "La couleur des sentiments", c'est bien l'histoire de la vie à cette époque avec ce qu'il y a de beau et de plus mauvais. Un succès plus que mérité pour cet excellent roman. A découvrir dès 14/16 ans. 

Un grand merci à toute l'équipe de Livraddict ainsi qu'aux éditions Actes Sud pour ce partenariat. 

6 commentaires:

  1. J'ai d'abord vu le film et j'ai un peu hésité à lire le livre car on est souvent déçu, même si c'est plus souvent lorsqu'on a lu le livre en premier que cela arrive ... Bref, j'ai fini par le lire et je dois dire que j'ai complètement oublié le film pour me plonger dans cette histoire de femmes courageuses qui font avancer le progrès et les mœurs.

    RépondreSupprimer
  2. Elle est sympa cette édition ! Je l'ai lu en version classique et je dois dire que c'est un très beau roman !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis justement en train de le livre... j'adore :) je ne suis pas très avancée mais dès que je mets le nez dedans, j'ai du mal à le lacher après !

    RépondreSupprimer
  4. Je veux absolument le lire celui-ci ! Et je veux voir le film aussi d'ailleurs. :)

    RépondreSupprimer
  5. il est dans ma PAL depuis que j'ai vu le film pour la première fois. j'ai été subjuguée. je l'ai revu il y a peu de temps : effet encore plus fort donc je ne vais plus tarder, ta critique me conforte dans mon envie d'autant plus que la plupart du temps je trouve que les films sont en dessous de l’œuvre littéraire. je regarde rarement un film après avoir lu le roman car souvent déçue.
    très joli blog entre parenthèse. impressions de 3D dans les images. j'ai encore des progrès à faire snif....

    RépondreSupprimer
  6. Je suis entièrement d'accord avec ton article ! Ce livre est magnifique et bouleversant… Je viens de poster ma petite critique d'ailleurs, si tu as du temps. A bientôt !

    RépondreSupprimer