vendredi 18 avril 2014

Les Willoughby

Les Willoughby
Lois Lowry
Editions L'école des Loisirs 
Collection Neuf
"Imaginez que le livre que vous tenez entre les mains soit l’un de ces vieux romans avec une reliure en cuir marron tout usé. Il raconterait le genre d’histoires qu’on lisait autrefois, pleines de larmes et de bons sentiments. On y croiserait des orphelins forcément valeureux, un bébé abandonné sur les marches d’un perron, un millionnaire vivant dans un taudis ou encore une nourrice au coeur sec… Vous allez rencontrer tous ces personnages dans ce roman. Mais vous découvrirez vite que les enfants Willoughby ne sont pas vraiment orphelins, même s’ils rêvent de se débarrasser de leurs parents. Vous apprendrez que le millionnaire solitaire est aussi un confiseur au grand coeur et la nounou une spécialiste des cookies et de la sculpture antique, ce qui les rend bien plus sympathiques. Il vous reste maintenant à deviner si, comme toutes les histoires d’autrefois, celle-ci se terminera bien… "

Ce roman est un délice de cruauté, de sarcasme et de méchanceté gratuite mais aussi d'amour, de petits plaisirs de la vie et de tendresse. L'auteur s'amuse à mélanger tous les codes des contes et récits pour enfants. (l'ouvrage se termine même par une bibliographie qui rassemble toutes les œuvres rencontrées au cours du récit, un véritable hommage à la littérature classique). Les parents Willoughby détestent leurs enfants, ils veulent s'en débarrasser de la manière la plus simple et la moins coûteuse pour eux. Les dialogues sont jubilatoires à lire...
"_Chérie ? 
_ Oui, chéri ? 
_ J'ai une question à te poser. 
Il se mordilla la lèvre. 
_ Oui, chéri ? 
_ Tu aimes les enfants ?
_ Oh non, dit Mme Willoughby en coupant un petit fil qui rebiquait avec ces ciseaux plaqués or. Je ne les ai jamais aimés. Surtout le grand. Comment s'appelle t-il déjà ?
_ Timothy Anthony Malachy Willoughby. 
_ Oui, lui. C'est celui que j'aime le moins. Mais les autres sont épouvantables aussi. La fille pleurniche tout le temps et, il y a deux jours, elle a essayé de me faire adopter un ignoble bébé. 
Son mari frissonna. 
_ Et il y a les deux que je n'arrive pas à différencier, continua Mme Willoughby. Ceux avec le pull. 
_ Les jumeaux. 
_ Oui, eux. Pourquoi se ressemblent-ils autant ? Ça perturbe les gens et ce n'est pas bien. 
_ J'ai un plan, dit M. Willoughby en posant son journal. 
Il se caressa un sourcil d'un air satisfait. 
_ C'est complètement abject. 
_ Magnifique. Un plan pour quoi ?
_ Pour nous débarrasser des enfants.
_ Oh, zut, il faudra les emmener dans une forêt sombre ? Je n'ai pas les bonnes chaussures pour ça. 
_ Non, un plan bien meilleur. Plus professionnel. 
_ Aaah, tant mieux. Je t'écoute, répondit-elle avec un sourire méchant."
Les personnages des enfants, de la vieille nounou, du milliardaire, sont attachants mais la plupart des protagonistes ont un côté loufoque ou décalé. Le glossaire de fin est tout aussi drôle que le reste du livre. Un coup de coeur pour cette parodie efficace et maîtrisée ! A découvrir à partir de 9/10 ans

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire