dimanche 25 mai 2014

L'élite, tome 1

L'élite 
Joelle Charbonneau
Editions Milan 
Collection Macadam 
Après la cérémonie marquant son entrée dans le monde des adultes, Cia, ainsi que trois autres jeunes de son âge, sont appelés par la magistrate de leur colonie, leurs noms ont été retenus pour participer au Test, grande épreuve organisée par les membres du gouvernement afin de sélectionner les futurs membres dirigeants, l'élite. Cia, pourtant tellement heureuse de voir ses capacités remarquées entre tous, déchante petit à petit, le Test semble bien plus terrible que prévu. Que deviennent ceux qui ne réussissent pas ? Les dirigeants sont-ils prêt à tout pour tester les candidats ? Et jusqu'où ces candidats iront-ils afin de gagner ? Amitié, amour, épreuves et trahisons, les prochaines semaines seront sans doute les plus dures et tumultueuses de toute la vie de la jeune fille. Encore faut-il qu'elle y survive...

Par quoi commencer ? Peut-être par les comparaisons avec d'autres sagas. Impossible dès la première page de ne pas penser à Divergent, la préparation de Cia par sa mère m'a forcément rappelée celle de Tris par la sienne. Intelligente, courageuse, ayant un sens aigu de la justice, Cia par son caractère m'a également beaucoup rappelée Tris. Mais la comparaison avec la série de Veronica Roth s'arrête là. Passons à la suite, les similitudes avec Hunger Games. Si j'adore la plume de Suzanne Collins dans Gregor (chroniques du 1, du 3), je n'avais pas du tout accroché au premier volume d'Hunger Games, je l'avais lu mais il m'était presque tombé des mains car, entre autres choses, je trouvais le récit trop prévisible. L'élite y ressemble vraiment beaucoup, il ne faut pas se le cacher, mais là je devinais tout ce qui allait arriver à Katniss et à ses acolytes, Joelle Charbonneau, elle, a su me réserver des surprises et me faire lire son récit sans le parvenir à le lâcher avant de l'avoir fini.
Le lecteur retrouve le postulat de départ commun à bien des dystopies, tout commence par une guerre mondiale nucléaire qui a ravagé la terre, détruit Nature, animaux et populations. Certains humains ont réussi à survivre et à se regrouper pour recréer des villes viables. L'eau et l'électricité sont des biens rares et précieux, et nombres familles vivent dans la misère. Cia a la chance d'avoir un père issu de l'élite et n'a jamais connu la faim.
J'arrive d'ailleurs à une dernière ressemblance, celle avec la série Syrli (gros coup de coeur ! chroniques du 1, du 2) les villes abandonnées abritent des hommes et des animaux qui ont souffert des radiations et sont désormais des mutants, ces individus m'ont fortement fait penser aux monstres, anciens humains, de la série de Meagan Spooner.
Cia est entourée d'amis et également de personnes moins fiables. Mais une d'entre elles lui reste fidèle et semble honnête, son ami d'enfance Tomas. Charmant, gentil et intelligent, les deux amis n'auront de cesse de pouvoir compter l'un sur l'autre. Mais à nouveau, Cia va devoir soupeser son jugement, et si le comportement de Tomas était plus complexe que ce qu'il laisse comparaître ? Tout au long du récit, l'héroïne ne cesse de devoir se montrer vigilante, l'amitié et la confiance sont mis à mal par l'auteur. La loyauté et la solidarité sont des valeurs clefs chez le personnage principal.
J'ai apprécié les questionnements que peuvent soulever le récit. Le monde post-apocalyptique inventé par l'auteur reste crédible, elle nous propose un avenir effrayant mais possible pour l'humanité.
Ce volume est le premier de cette nouvelle série, qui sera une trilogie, mais il se suffit à lui-même ! Pas de cliffhangger pour une fois - comme c'est agréable !! je ne sais pas vous mais moi, j'en ai assez des fins à suspens ! -, l'auteur finit véritablement son premier tome. Le lecteur peut se contenter de ce récit et décider de ne pas lire la suite. Bien entendu, le deuxième et troisième volumes apporteront certainement éléments et révélations mais le fait est que j'ai presque été étonnée de trouver un "à suivre..." à la fin de l'ouvrage tant je sentais la boucle bouclée.

La couverture de l'édition originale : 
Une couverture un peu trop banale peut-être mais la couverture française me fait sensiblement penser à celle de Zombies Panic de Kristy McKay. 

La bande-annonce du livre (en anglais) :
 On en trouve une autre sur youtube mais il ne vaut mieux pas la regarder avant d'avoir lu le livre car elle contient énormément de spoilers. 

4 commentaires:

  1. ah il est dans ma liste d'envie amazon (^_^) je suis contente qu'il t'es plus ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma WL, il me tente énormément ! Merci pour la BA, je ne savais pas qu'il y en avait un =)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu et franchement il est juste TROP TROP TROP TROP TROP BIENNNNNN!!!!!!!! j'ai hate de lire le second!

    NE CONVIENT PAS AUX PERSONNES SENSIBLE!!!!! NE CONVIENT PAS AUX MOINS DE 13 ANS MÊME SI VOUS ÊTES BON LECTEUR. IL CONTIENT DES PARTIES CHOQUANTES QUI à CHOQUé MA SOEUR DE 15 ANS ALORS QU'ELLE N'EST PAS DU TOUT SENSIBLE ET TRèS TRèS BONNE LECTRICE!


    NE PAS LE LIRE AVANT DE SE COUCHER SI VOUS ÊTES TRèS SENSIBLE!

    RépondreSupprimer