lundi 7 juillet 2014

Miam ! Des crottes de nez !


A 3 ans, mon fils cadet a définitivement lâché sa tétine. Malheureusement, une habitude a cédé la place à une autre, et depuis 1 an c'est avec ses crottes de nez que mon loulou s'occupe lorsqu'il est inactif et fatigué. Pas glop, n'est-ce pas ? En regardant un dessin-animé, en écoutant une histoire, et dans tous les petits instants d'attente, désormais il s'amuse d'un joyeux mouvement de pouce et d'index avec sa précieuse délicatement prélevée au préalable avec son doigt dans son orifice nasal. Nous avons essayé de lui faire passer ce tic, pensions un peu que ça partirait tout seul en grandissant, force est de constater que non. C'est alors que j'ai pensé à mes précieux à moi, les livres. Peut-être qu'en trouvant des histoires qui en parlent, ça permettrait d'améliorer les choses ? J'avais repéré L'épopée de dame crotte de nez à sa sortie, en mai dernier, quant à Crotte de nez, il fait partie des classiques de L'école des loisirs mais pour notre part, nous ne l'avions pas encore et nous ne l'avions même jamais lu. 

Crotte de nez
Alan Mets
Editions L'école des loisirs
Collection Petite bibliothèque
 
Jules et Julie sont voisins et chaque jour, vont à l'école ensemble. Elle, est une charmante et pétillante brebis. Lui, un cochon simple et surtout très sale. Pas facile pour le cochonnet d'avouer son amour à sa belle alors que celle-ci le regarde de haut. Mais leur capture par le grand méchant loup va changer la donne et Jules va pouvoir passer pour un héros aux yeux de Julie. 
Voilà un petit cochon qui ressemblerait presque à mon Robin ! Sauf que mon fils ne mange pas ses crottes de nez ! Contrairement à Jules qui s'en délecte, à tel point qu'il arrive à dégoûter le loup et à le faire fuir ! Pratique finalement cette mauvaise habitude ! Elle aura permis à l'amoureux transi de ne pas passer à la casserole. (le prout final y est également pour quelque chose) 
 Et à nous de rire de ce passe-temps ragoûtant de mettre les doigts dans son nez. 
Une histoire d'amour un peu cra-cra, délicieusement écrite et qui fonctionne formidablement sur les enfants (les miens ont adoré). Les dessins simples ne sont pas franchement beaux mais accentuent à merveille l'aspect drolatique de tout le récit. Un must-have ! 
 

L'épopée de dame crotte de nez
Angèle Demaunois
Caroline Hamel
Editions Les 400 coups
 
Je connaissais déjà l'auteur de nom car j'avais failli acheter son album à succès "Le grand voyage de monsieur Caca" lors de la période du pot de mon second. Mais j'avoue que j'avais un peu peur de ne pas aimer, là encore j'ai hésité mais un seul livre ne risquant pas de suffire pour discuter avec mon loulou (et surtout espérer qu'enfin il perde cette manie !) je me suis lancée. Je ne regrette pas cet achat même si la fin qui dédramatise le fait de manger ses crottes de nez était un peu surprenante (je suis passée vite fait dessus). De même que le passage où il est dit que pour nettoyer son nez, on peut renifler et avaler me paraît un peu douteux. Certes, il est rajouté que l'on peut aussi se moucher mais pour moi, il est hors de question que mes enfants apprennent qu'ils peuvent renifler et avaler leur morve. Pendant la lecture, j'ai donc rajouté par-ci par-là mon grain de sel.
 Le récit se veut à la fois amusant et instructif, et c'est réussi. Mon loustic ne savait pas en fait d'où venait les crottes de nez, comment elles se formaient. Il a adoré ce passage de la "recette".  
Il a aussi ri en voyant la double page où même une adulte se met le doigt dans le nez ! "Impossible !!" M'a t-il dit ! Nous avons bien rigolé en imaginant ce que ça lui ferait si à l'école ses copains et même la maîtresse (parjure !!!) mettaient tous leurs doigts dans leur nez puis jouaient avec leurs crottes ! 
Les illustrations aux couleurs douces m'ont bien plu ! Les petites crottes de nez sont hautement sympathiques ! J'ai également aimé la mise en page et les effets graphiques sur le texte. 

Au final, deux livres très agréables, un chouette moment de lecture en leur compagnie. Je pense qu'ils vont ressortir souvent prochainement et que mon asticot-qui-joue-avec-ses crottes-de-nez les feuillettera aussi tout seul. Après est-ce que ça va suffire à ce qu'il pense à ne plus farfouiller dans ses narines à la recherche d'une bien moelleuse (miam les détails !) ? Pas certaine ! Mais au cas où, ça valait le coup d'essayer... poil au nez ! 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire