dimanche 10 août 2014

Moi, Ben - tome 2

 Moi, Ben - tome 2 : Le cahier de mes vacances nulles....
Bernard Friot
Editions Flammarion
 Les vacances sont là... et c'est l'ennui total. Pas de copains à l'horizon, pas de soeur à enquiquiner, juste deux parents qui, en prime, ne cessent de s'engueuler. Comment faire pour passer le temps ? Commencer un nouveau cahier (le précédent, Le livre des records nuls étant terminé). Arf, un cahier pendant les vacances ! Ça fait cahier de vacances ! Un comble ! Tant pis, au moins grâce à lui, Ben espère avoir de quoi s'occuper. 
"Les vacances, c'est vraiment chouette, super, génial, extra, etc. 
Mais un tout petit peu long. 
C'est vrai, on s'amuse bien, on fait ce qu'on veut, mais au bout d'un moment, ça se répète." 

J'avais eu un énormissime coup de coeur pour le premier tome (ma chronique ICI - vraiment, allez la lire, ce roman jeunesse est une pépite d’humour et de justesse ! Ou si vous avez la flemme de vous coltiner encore une de mes chroniques après celle que vous êtes en train de lire, achetez directement le bouquin !) et j'avais hâte de découvrir la suite. Mais finalement j'ai attendu un bon mois après sa sortie avant de l'attaquer. Peur d'être déçue ? Peut-être. Bon, au final et après lecture, le verdict donne quoi ? 
Comme pour le premier je me suis amusée mais malgré tout un peu moins. Il y a toujours beaucoup d'humour mais je me suis moins esclaffée (il faut dire que dans le 1 il y a pas mal d'humour "pipi-caca-rot et prout" et chez moi ça marche toujours autant, je l'avoue humblement) même si j'ai continué à sourire
L'histoire est moins trépidante aussi, Ben a moins d’interaction avec les autres, et je me suis sentie moins touchée par ses relations avec M. Demirel (un vieil homme) et Lukas (le clown).
Autre détail qui m'a dérangée, la justesse. Là, où Le livre de mes records nuls était impressionnant de justesse, le ton employé était totalement celui d'un enfant de 11 ans. Ici, bizarrement, il y a quelques couac. Le pire pour moi étant les quelques références à du temps passé sur internet sur ses "recherches interdites intimes secrètes privées personnelles". Alors à bientôt 11 ans, mon fils n'a pas accès à internet sans surveillance ou sans contrôle parental très serré sur lequel il ne pourrait pas faire de "recherches interdites intimes secrètes privées personnelles". En tant que maman, cela me plaît moyennement qu'il puisse penser que ce sont des choses à faire à son âge. Internet à 11 ans sans protection peut être dangereux donc pour moi, c'était juste bien trop tôt dans l'histoire de Ben, et correspond plus à une tranche d'âge de 13/14 ans. 
Aïe, j'ai l'air très dur avec ce roman qui n'en demande pas autant, il faut dire que je le compare au premier, et quand un premier volume a été un big coup de coeur, c'est toujours délicat pour apprécier à juste titre la suite. Parce que si en comparaison, ces nouvelles aventures sont un poil en dessous, le livre vaut quand même largement le coup ! On reste dans un roman jeunesse très agréable ! C'est juste que je n'ai pas eu le deuxième énorme coup de coeur que j'attendais, on l'aura compris. 
Les jeunes lecteurs découvriront un jeune héros sympathique et plein d'humour (parfois involontaire parfois tenant du sarcasme). 
Graphiquement, on retrouve les particularités visuelles du premier : écriture manuscrite, taille de caractères variées et rajout de phrase en marge.
 Rafraîchissante, pétillante, cette série est à découvrir dès 10 ans.  

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire