vendredi 26 septembre 2014

Always Blue

Always Blue 
Veronica Rossi
Editions Nathan
Depuis que la capsule Rêverie s'est effondrée, Sédentaires et Sauvages tentent de cohabiter dans la grotte où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre au plus vite le Calme Bleu, le seul lieu encore épargné par les tempêtes d'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent retrouver Cinder, ce mystérieux garçon capable de contrôler.. 
l'Ether, quitte à y laisser leur vie...

J'avais peut-être des attentes trop élevées mais ce dernier tome est une petite déception. 
Il faut dire que j'avais énormément aimé le premier tome, Never Sky, et que le second, Ever Dark, avait été carrément un gros coup de coeur. 
Si j'ai aimé le livre dans son ensemble, ma chronique va peut-être paraître sévère parce que de nombreux points ont gêné mon plaisir de lecture. 
Tout d'abord, une impression de lenteur et surtout de redondance pour toute la moitié du roman. L'intrigue n'évolue pas ou peu, il y a des rebondissements oui mais très vite l'auteure fait marche arrière pour nous représenter la même situation. Le seul avantage que l'on peut y trouver, c'est que cela permet une évolution des personnages. Mais je dois dire que je me suis presque ennuyée. 
D'ailleurs, les personnages m'ont peu convaincue dans ce tome-ci. A part Roar qui continue d'être mon chouchou, j'ai été moins en empathie avec les autres que dans les précédents volumes. Là, où les relations sonnaient très justes dans Ever Dark, ici les liens entre chacun me semblaient bien fragiles. La fin du roman, que je juge trop prévisible, ne m'a pas enthousiasmée plus que ça non plus. 
Bref, un roman de détente agréable mais une déception en comparaison des deux précédents volumes. 
Pour être peut-être plus claire, si je devais donner une note aux différents tomes, ce serait un 17 pour Never Sky, un 20 pour Ever Dark mais je tombe à 12 pour Always Blue. C'est une série qui vaut tout de même fortement le coup (je relirais certainement Ever Dark un jour) et j'espère que si vous la commencez, vous apprécierez plus ce dernier volume que moi. 

Un autre avis : La chronique de Marinette

3 commentaires:

  1. Oh bah mince alors ! Moi j'ai bien aimé ! Ma chronique est prête mais pas encore publiée !

    RépondreSupprimer
  2. On attend toujours beaucoup d'un dernier tome ;-)
    Roar reste le meilleur, c'est le principal ^^

    RépondreSupprimer