mercredi 17 septembre 2014

Cent Visages

Cent Visages 
Thomas Geha 
Editions Rageot 
Collection 
2025, aux environs d’Évry. Adolescent, Gregor appartient à la frange marginalisée de la population. Alors qu’il pénètre dans un entrepôt en quête de nourriture, il surprend le criminel Cent Visages et est agressé par un inconnu qui lui injecte un produit dans le bras. Gregor s’échappe grâce à une clandestine qui lutte contre le pouvoir autoritaire en place et l’entraîne à Paris chez les militants de la Capucine. Mais ne cherchent-ils pas à l’instrumentaliser ? Et quels liens les relient à Cent Visages ?

Bizarrement à la fin de ma lecture de Cent Visages (il y a déjà plusieurs semaines), je n'ai pas réussi à mettre des mots sur mon ressenti. Ce thriller est particulièrement déroutant et troublant. D'une part, parce que l'on rentre dans l'action et dans l'univers dystopique du récit sans préambule; le lecteur se retrouve plongé dans ce Paris futuriste et inquiétant immédiatement, et l'intensité de l'action décuple l'effet saisissant de cette immersion percutante. D'autre part, ce futur ne nous semble malheureusement pas si éloigné de ce que pourrait être le notre. Utilisation de nouvelles technologies à outrance,  ghettoïsation d'une partie de la population, l'auteur nous offre au final une réflexion sur notre propre société. Au fil des pages, l'auteur ne laisse pas de répit à son attachant héros, et à nous non plus au travers des multiples rebondissements. Enjeux de pouvoirs, courses-poursuite, et trahisons attendent Gregor; heureusement il pourra compter sur quelques alliés dont une jeune fille de son âge Amy. Si l'histoire se termine, la conclusion est assez ouverte pour espérer une suite. 
A découvrir à partir de 12/13 ans. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire