dimanche 21 septembre 2014

La Malédiction de la Pierre de Lune, tome 1

La Malédiction de la Pierre de Lune, tome 1 : Florence
Catherine Cuenca 
Editions Gulf Stream
À quinze ans, Carla voue une véritable passion pour la peinture. Mais au XVe siècle, une jeune fille est destinée à devenir une épouse dévouée et une femme d’intérieur accomplie. En cachette de son oncle Savino Ricci et grâce à la complicité de sa voisine Lena, Carla parvient tant bien que mal à assouvir son amour de l’art.
Un jour que les deux amies se rendent à la droguerie pour acheter des pigments, Lena est attirée par un coffret contenant des pierres fines. La jeune fille, dont le mariage arrangé va bientôt l’éloigner de Carla, décide de lui offrir une de ces pierres de lune en cadeau d’adieu.
Bientôt, dans les ruelles de Florence, les pas de Carla croisent ceux d’un cavalier ténébreux, un certain Vincenzo Montoni. Dès lors, la jeune fille reçoit des lettres mystérieuses, et d’inquiétantes apparitions commencent à se manifester…

Après Le passage des Lumières (voir les tomes 24, et 5) et Le mystère de la Tête d'Or (voir les volumes 1, 2, et 3), deux séries pour lesquelles j'avais eu un coup de coeur, j'avais hâte de retrouver la plume de Catherine Cuenca. 
La jeune Carla est un personnage qui attire la sympathie du lecteur, au même titre que Zélie du Passage des Lumières. Fille forte aux pensées à contre courants, elle aimerait tant pouvoir sortir de son carcan et s'exprimer à travers son art, la peinture, de manière libre. 
Ce premier volume est accrocheur et la tension monte crescendo. D'une simple escapade de jeune fille étouffée par son oncle surprotecteur, lentement nous coulons vers un récit fantastique où mensonge, secret de famille, et vengeance sont les maîtres mots. Récit historique également puisque le lecteur est plongé au coeur du XV siècle en Florence, en pleine lutte entre les deux grandes maisons Les Pazzi et les Médicis. Le romanesque est fort présent et c'est une grande aventure rocambolesque que nous suivons, impatients, au fil des pages. J'ai pris un grand plaisir à lire ce premier tome, j'ai hâte de découvrir la suite, Rome, qui est sorti le 18 septembre. A découvrir à partir de 10/11 ans. 

2 commentaires: