mercredi 1 octobre 2014

Baby-sitters, tomes 3, 4, et 5 !

Baby-sitters, tome 3, 4, 5 
 Hari Tokeino
Editions Glenat
 Kashima Ryuichi et son petit frère Kotarou ont perdu leurs parents dans un accident d’avion. C’est alors qu’une mystérieuse bienfaitrice, qui a également perdu son fils et sa belle-fille dans cet accident, se propose de les prendre avec elle. Lorsqu’il arrive dans l’école tenue par cette bienfaitrice, Ryuichi atterrit à la garderie et se voit obligé d’entrer dans le « babysitter club » pour s’occuper des enfants qui appartiennent aux professeurs de l’établissement. 

J'ai testé au début de l'été les deux premiers tomes de la série. La couverture toute mignonne et un manque de séries kawaii dans ma PAL (dont love so life dont je me suis arrêtée au 5ème volume faute de trouver la suite d'occasion) ont été les simples raisons de mon choix. Pourtant, je m'étais dit que j’arrêtais de commencer des séries tant que je n'avais pas fini de compléter celles en cours mais tant pis, le tout petit prix où je les avais trouvé à achever de me convaincre.

Ces trois tomes (3, 4, et 5) sont dans la même veine que les précédents. Le lecteur sourit beaucoup et rit ausi. J'ai préféré le 4ème tome au 3ème, l'humour y étant plus présent. Les sentiments également, la jeune Inomata tombant lentement mais sûrement sous le charme de notre anti-héros. Ruichi a d'ailleurs beaucoup de succès auprès des filles mais il est totalement aveugle en ce qui concerne les relations amoureuses, il ne s'est toujours pas rendu compte qu'il faisait battre le coeur de bien des filles. 
Dans chaque tome, le lecteur en a appris plus sur la famille de chaque enfant fréquentant la crèche au travers de différentes anecdotes. Nous rencontrons les parents de Midori, le bébé, lorqu'un élève du lycée est tombé amoureux de la maman; nous avons revu ceux des jumeaux quand Kazuna est tombé malade; on a aussi appris qui était le père de Hayato (le camarade de classe de Ryuichi) et de Taka (le garnement de la crèche). 
On suit les personnages dans les multiples fêtes de l'année comme la Saint Valentin et Noël. En parallèle à ces scénettes de la vie quotidienne, une histoire plus axée sur le fantastique se trouve dans les tomes 4 et 5. Deux parenthèses oniriques qui ne sont pas désagréables même si elles n'apportent rien de plus au récit que du simple divertissement. (et que l'auteure aurait se passer des gros seins apparents de la renarde et d'une ou deux remarques tendancieuses de sa part.)
En bref, j'aime beaucoup cette série qui me fait passer un très bon moment de lecture. Les dessins sont simples, doux et les enfants sont vraiment mignons. 
Le seul point noir de la série revient à un des personnages, un des élève du lycée qui s'avère s'approcher de la pédophilie. Je trouve ça plus que moyen. Je m'explique. Ce jeune homme a un attrait particulier pour les petits qui ne semble pas sain du tout; les autres, dont son meilleur ami, le traitent de pervers, et encore plus gênant il saigne du nez lorsqu'il touche du doigt les joues d'un bébé... sachant qu'au Japon, et dans les mangas, l'épistaxis représente une excitation sexuelle. Je dois dire que la présence de ce personnage me choque dans cette série par ailleurs adorable. Je pense la continuer si je continue de trouver les volumes d'occasion sinon je m'en passerais. :) 
Edit : Je viens de voir que la série est terminée au Japon et qu'elle compte 8 tomes seulement ! :) 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire