lundi 20 octobre 2014

Eleanor

Eleanor
Holly Black
Editions Bayard Jeunesse
Trois adolescents friands de jeux de rôle partent dans une terrifiante fugue pour enterrer une poupée qui contiendrait les cendres d'une fillette... Zach, Poppy et Alice partagent une passion : les jeux de rôle avec des figurines. Ils ont inventé un monde à eux, peuplé de pirates, de cruelles sirènes, de voleurs et de trésors. Ce monde est dirigé par "la Grande Reine de tous les Royaumes", incarnée par une vieille poupée de porcelaine de grande valeur et un peu effrayante, qui trône dans une vitrine chez la mère de Poppy. Mais à presque douze ans, ils devient difficile pour les trois amis de continuer à jouer : on se moque d'eux, et surtout le père de Zach, qui avait quitté le foyer et vient de revenir, supporte mal que son fils s'adonne à ces préoccupations puériles, avec des filles, qui plus est. Sans le prévenir, le père de Zach se débarrasse des figurines de son fils, qui n'ose pas l'avouer à ses amies et prétend ne plus vouloir jouer. Or, ce jour-là, Alice et Poppy l'appellent, terrifiées. La poupée s'est animée pour leur délivrer un message. L'homme qui l'a fabriquée avait une fille du nom d'Eleanor, morte trop jeune. Devenu fou de chagrin, il s'est refusé à l'enterrer, a brûlé son corps et a conçu la poupée avec ses cendres. Aujourd'hui, Eleanor réclame qu'on l'enterre à un endroit précis, et si les trois amis ne lui obéissent pas, ils ne trouveront plus jamais le repos. Poppy parvient tant bien que mal à convaincre Alice et Zach de la suivre dans cette quête - une vraie, pas pour jouer, et la dernière. Commence alors une aventure où la réalité se mêle au fantastique. Il y a les vrais dangers (un ivrogne qui les prend en stop, leur difficulté à trouver où dormir et quoi manger, comment traverser une rivière sans pont, la peur d'être pris par les autorités...), mais surtout les événements étranges qui se produisent autour de la poupée. Est-ce elle qui saccage leur bivouac, gâche leur nourriture, déchire leurs sacs de couchage ? Comment se fait-il qu'elle ouvre parfois les yeux ? Pourquoi Zach fait-il les mêmes rêves bizarres que Poppy ? Enfin, qui est cette "amie blonde" que les gens voient auprès d'eux alors que tous les trois sont roux ?

Je suis (devenue) très trouillarde au fil des ans et je dois dire que j'ai marché à fond ! Lu en pleine nuit, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir carrément peur !  (Attention pour les lecteurs adultes, il s'agit bien d'un roman jeunesse ! Ne lui reprochez pas par la suite de ne pas vous avoir effrayé. ;) ) 
Sous des dehors d'histoire d'horreur pour pré-adolescents, l'histoire conte la vie de ces trois jeunes de 12 ans. A l'âge où les enfants ont laissé tombé les jeux, ceux-là continuent parce qu'ils ont tous les trois une bonne raison de se réfugier dans ce monde imaginaire où ils peuvent vivre, au travers de leurs jouets, un autre rôle. Alice l'introvertie, orpheline brimée par une grand-mère surprotectrice, peut devenir une farouche pirate. Zach peut être lui-même et oublier pour un temps que son père les a abandonné trois ans, lui et sa mère, avant de revenir. Poppy aime prendre des initiatives et diriger le jeu, elle qui vit avec des frères et soeurs voyous et dont les parents sont absents. Mais s'ils continuent de jouer avec des figurines, il ne demeure pas moins qu'ils deviennent peu à peu des adolescents. Les regards d'Alice et Poppy sur Zach se mettent à changer, lui-même commence à être perturbé même s'il ne saisit pas encore ce qui se joue. En parallèle de l’éclosion de ces adolescents, Holly Black nous parsèment le récit d'endroits lugubres, de personnages atypiques qui font froid dans le dos, et petits détails qui mettent le doute au lecteur. Rien que la poupée qui ouvre les yeux, bouge la nuit ou quand ils ne la regardent pas, c'est carrément flippant ! L'auteure mélange donc les genres, de l'aventure puisque les jeunes gens partent seuls dans une ville loin de chez eux; du fantastique et de l'horreur avec cette histoire de revenant; et des thématiques et problématiques contemporaines et sociales. 
Une lecture diablement efficace à faire découvrir aux 10-14 ans

Petit + perso : Je l'ai proposé à mon grand de presque-11-ans qui joue toujours au dur avec les lectures qui sont sensées lui faire un peu peur en ricanant après lecture et en me disant que "pffft ça aurait dû me faire peur maman ???"...
Harry Potter, même pas peur ! (bon, je l'ai arrêté au 4ème, il attendra un peu pour la suite) Percy Jackson, tu rigoles ?! Les Chair de poule, trop d'la balle ! Mais là, ça y est, enfin je lui ai trouvé un roman qui le fait frissonner ! L'avantage de l'avoir lu avant lui c'est que nous avons pu parler ensemble des moments les plus dramatiques. Il s'est même arrêté au beau milieu et le soir venu n'a pas voulu reprendre car la nuit était tombée... Il a attendu le lendemain pour le finir et il a fallu que je le rassure en lui disant que même si cela faisait très peur, au final tout irait bien pour les personnages... Il s'agit bien du premier livre qui lui ait vraiment fichu la frousse. Il avait déjà adoré Les chroniques de Spiderwick, dans un tout autre style il aime énormément Eleanor, décidément il apprécie la plume d'Holly Black ! 


4 commentaires:

  1. oh la la JE LE VEUX je pense que je lirai aussi de nuit hi hi pour bien rentrer dedans

    RépondreSupprimer
  2. Ah, j'avoue que j'ai été un peu déçue... y a un paquet de scènes qui auraient pu faire peur, mais je trouve que l'auteure s'est arrêtée avant, juste au moment ou ça commençait à nous faire frissonner...
    Mais pour autant, je ne le lirai pas à ma fille de 9 ans et je ne pense pas que mon grand de 12 ans en aurait peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf dommage (j'espère que tu l'avais pris à la média) ! J'avais prévenu que le lecteur adulte n'aurait certainement pas peur, hein "(Attention pour les lecteurs adultes, il s'agit bien d'un roman jeunesse ! Ne lui reprochez pas par la suite de ne pas vous avoir effrayés. ;) ) " ^^ ;) Ici, on avait marché à fond autant mon grand que moi. A tester pour ton fils, je serais curieuse de savoir s'il aurait peur ou non. Pour ma part, j'ai prévu de l'offrir à Noël à une fille de 10 ans et demi, j'espère qu'elle va aimer !

      Supprimer