mercredi 1 octobre 2014

Typos, tome 2

Typos, tome 2 : Poison Noir
Guido Sgardoli
Editions Flammarion
Dans une société où l'information est un mensonge, typos défend la vérité.
un virus, appelé le "poison noir" sème la panique à Maximum city. Cette micro-bactérie qui s'attaque aux récoltes, entraine une crise alimentaire et économique sans précédent. Une puissante société, AgroGen, prétend avoir trouvé un anti-virus. Mais pour l'équipe de typos, cette solution miracle cache quelque chose.
Le pouvoir en place menace l'avenir des hommes. Une mission de tous les dangers...

Le premier tome ne m'avait pas tout à fait convaincue (ma chronique, ICI). Certes, il y avait de l'action et du suspense mais je ne m'étais pas attachée aux personnages. Toutefois, la série était suffisamment prenante pour me donner envie de lire la suite. Et puis, une série dont Pierdomenico Baccalario est à l'origine, j'étais prête à lui donner une seconde chance. A la plume de Poison Noir, on ne retrouve pas l'auteur d'Ulysse Moore cette fois, mais Guido Sgardoli. Dès le départ, j'ai été scotchée par le rythme du récit, et enthousiaste puisque les personnages prennent enfin de l'ampleur !

Le lecteur replonge dans Maximum City, une ville sous surveillance et en pleine crise. On retrouve les adolescents qui forment l'équipe de Typos et les deux adultes qui gèrent les missions de l'extérieur.
Arlequin, Roger, possède une montre qui lui donne toutes les dernières informations, informations transmises directement par son père depuis le satellite où il a fui les autorités il y a déjà deux ans; si l'information reçue est fausse, le jeune homme est pris d'une violente crise d'urticaire. Arlequin est un personnage que l'on sent rempli d'une mission. "se battre, pour la vérité, et contre K-lab, la multinationale qui dominait Maximum City" 
Gipsy, quant à elle, est une jeune fille agile et très belle malgré son air perpétuellement renfrogné. Sa peau est extrêmement résistante à la douleur et aux blessures. Autre caractéristique surprenante, elle possède des branchies artificielle et peut donc respirer sous l'eau. Le passé de Gipsy est un grand mystère qui sera révélé à la toute fin du volume. 
Lena Yang est surnommée Morph. Pourquoi ? Parce qu'elle peut modifier les os et les muscles de son visage et emprunter ainsi n'importe quelle physionomie. 
Enfin, Dusker, David Tudor, possède une force stupéfiante
Ces quatre personnages sont beaucoup plus développés que dans le premier tome ce qui éclaire le lecteur
Les ennuis de nos héros commencent lorsqu'Arlequin régit vivement par une allergie en apprenant qu'une société qui produit des organismes génétiquement modifiés a lancé sur le marché des semences résistant au champignon noir qui détruit les cultures agricoles mondiales.
"On l'a surnommé comme ça parce qu'il noircit les feuilles des plantes auxquelles il s'attaque. C'est un micro-organisme contre lequel on ne connaît pas de remède."
Leur mission de l'équipe de Typos débute alors. 
"Comme d'habitude. Enquête en quatre dimensions. Sondez tous les vecteurs : le terrain, le web, le temps. Et si ça ne suffit pas : improvisez." 
Magouilles (manœuvres économiques et spéculations boursières), OGM, nouvelles technologies (comme le moteur de recherche créé par Dusker, l'Araignée), sous couvert de science fiction cette histoire se révèle très proche de notre réalité. On peut penser que l'auteur veuille ainsi amener son lecteur à réfléchir tout en lui offrant un récit condensé, rythmé et percutant. Ce thriller politique et écologique d'anticipation est à découvrir dès 12/13 ans

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire